Allez au contenu, Allez à la navigation

ISSARTIER Pierre

Ancien sénateur de la Gironde

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 5 janvier 1879
  • Fin de mandat le 22 mai 1887 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884 , 1885 , 1887

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)

avant 1889

ISSARTIER (PIERRE-ANTOINE-HENRI), sénateur de 1879 à 1887, né à Miramon (Lot-et-Garonne) le 20 août 1816, mort à Monségur (Gironde) le 22 mai 1887, étudia la médecine à Paris, et, reçu docteur (1840), alla s'établir à Monségur (Gironde). Il devint maire de cette commune en 1848 et conserva ces fonctions sous le régime impérial, tout en professant des opinions libérales qui l'empêchèrent, en 1870, de s'associer au plébiscite. Il donna alors sa démission de maire, fut réélu après le 4 septembre, et, révoqué trois fois : par le gouvernement du 24 mai 1873, en janvier 1876, et après le 16 mai 1877. Il fut chaque fois réintégré par l'élection dans ses fonctions municipales. Il échoua aux élections sénatoriales du 30 janvier 1876, dans la Gironde, sur la liste républicaine, et obtint pour sa part 264 voix sur 669 votants. M. Issartier ne devint sénateur de ce département que le 5 janvier 1879 élu, le 3e sur quatre, par 342 voix (667 votants), il prit place à la gauche républicaine, se prononça pour le ministère Dufaure, pour l'article 7, pour les lois nouvelles sur l'enseignement, la presse, le droit de réunion, pour la réforme du serment judiciaire et du personnel de la magistrature, pour le divorce, pour la politique opportuniste, pour les crédits du Tonkin, etc., et mourut à Monségur en 1887. Conseiller d'arrondissement de la Réole (1848-1865), conseiller général de la Gironde (1866-1877), M. Issartier s'était occupé spécialement d'agriculture et de viticulture, avait été délégué par le conseil général en 1876 pour étudier le phylloxera dans le Midi, et avait présidé le comice agricole de la Réole de 1877 à 1887. On lui doit l'introduction du prunier d'Agen dans l'arrondissement de la Réole ; il a publié plusieurs traités d'arboriculture, dont le plus connu est : Culture des arbres fruitiers en plein vent (1862), etc.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Pierre ISSARTIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 août 1816
Décédé le 22 mai 1887
Profession
Médecin
Département
Gironde
  • Mis à jour le 26 juillet 2014