Allez au contenu, Allez à la navigation

JOUFFRAY Camille

Ancien sénateur de l'Isère

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 9 juin 1901
  • Réélu le 7 janvier 1906
  • Fin de mandat le 10 janvier 1920 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

JOUFFRAY (JOSEPH, dit Camille), né le 22 février 1841 à Vienne (Isère), mort le 3 mai 1924 à Saint-Prim (Isère).

Député de l'Isère de 1889 à 1898.

Sénateur de l'Isère de 1901 à 1920.

Camille Jouffray était, sous l'Empire auquel il était hostile, ingénieur civil à Vienne, sa ville natale Au 4 septembre, il est élu sous-lieutenant, puis nommé capitaine-major de la 5e région des mobilisés de l'Isère. A la paix, il part en Amérique et s'établit pharmacien-chimiste à Montréal.

Il revient onze ans plus tard, en février 1882, dans sa patrie. Il est conseiller municipal de Vienne en 1884, conseiller général de 1884 à 1892 (à cette date il ne se représente pas), maire de Vienne en 1886, où il entreprend de grands travaux d'adduction d'eau. Il se préoccupe aussi d'assistance publique et d'enseignement ; les musées et les vestiges antiques lui tiennent à coeur.

Elu député en 1889, il ne s'inscrit à aucun groupe, mais vote régulièrement avec les républicains avancés. Le 20 août 1893, il est réélu au premier tour par 7.241 voix. Puis âgé de 60 ans, il se tourne vers le Sénat, auquel il est élu le 9 juin 1901, au premier tour, par 639 voix sur 1.206 votants. Le 7 janvier 1906, il est réélu par 965 voix, toujours sur 1.206 votants.

Il intervient au Sénat de façon intermittente, sur des problèmes particuliers : caisses d'épargne ; affaires locales : cathédrale Saint-Maurice-de-Vienne, desserte ferroviaire de la ville, pont suspendu, ganterie de l'Isère, installation d'un dépôt de convalescents dans le département, enseignement agricole, défense de certaines catégories : P.T.T., buralistes, pharmaciens. Il se préoccupe de protéger l'industrie française contre la concurrence étrangère : fabrication des bougies, achat de matériel exclusivement national pour les usines hydro-électriques. Enfin, il se soucie de la protection maternelle et infantile et du transport des marchandises: « qu'importe le wagon, pourvu qu'on t'ait, vitesse ! ».

Il n'intervient plus en séance publique à partir de la guerre de 1914 et ne se représente pas aux élections du 11 janvier 1920.

Il mourut le 3 mai 1924 à Saint-Prim, a l'âge de 83 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Camille JOUFFRAY, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 22 février 1841
Décédé le 3 mai 1924
Profession
Ingénieur
Département
Isère
  • Mis à jour le 02 septembre 2014