Allez au contenu, Allez à la navigation

LE ROUX Paul

Ancien sénateur de la Vendée

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 11 juillet 1897
  • Réélu le 28 janvier 1900
  • Réélu le 3 janvier 1909
  • Réélu le 11 janvier 1920
  • Fin de mandat le 26 avril 1923 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

LE ROUX (PAUL, GEORGES, ANNE, JEAN), né le 26 septembre 1850 à Paris, mort le 26 avril 1923 à Paris.

Député de la Vendée de 1881 à 1893.

Sénateur de la Vendée de 1897 à 1923.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 119.)

Par 9.710 voix contre 8.793 à Prosper Deshayes, candidat républicain, les électeurs de la 2e circonscription de Fontenay-le-Comte renouvellent aux élections législatives du 22 septembre 1889 leur confiance à Paul Le Roux.

Mais la consultation du 20 août 1893 allait illustrer, dans cette circonscription, cependant très traditionaliste, l'avertissement que Gambetta donnait aux débuts de la IIIe République à la Chambre conservatrice, en prédisant l'avènement dans tout le pays de couches sociales gagnées à la cause de la République : Prosper Deshayes prend, en effet, sa revanche sur Paul Le Roux, le candidat de la droite bonapartiste, par 9.932 voix contre 8.601 !...

Le tempérament de Paul Le Roux joint à sa certitude de l'excellence de ses convictions, ne peuvent cependant que l'encourager à poursuivre sa carrière politique. Le décès du sénateur royaliste, Alfred Biré, lui en donnera l'occasion : le collège sénatorial de Vendée lui offre ce siège, devenu vacant, à la majorité de 459 voix, contre 415 au républicain Edouard Grimaux.

Les électeurs sénatoriaux lui restèrent désormais fidèles, immanquablement. Réélu successivement le 28 janvier 1900 par 487 voix sur 872 votants dès le premier tour, le 3 janvier 1909 par 470 voix sur 867 votants toujours au premier tour, le 11 janvier 1920 par 457 voix sur 862 votants au second tour cette fois, son mandat ne prendra fin qu'avec son décès.

A la Chambre comme au Sénat, dont il sera secrétaire de 1904 à 1906, il siège parmi ses amis de la droite. Discret en séance publique, où il ne se manifeste qu'à l'occasion des problèmes concrets tels la préparation militaire des jeunes, les incohérences des réquisitions qui immobilisent les stocks de denrées sans en assurer le transport, au grand dommage des récoltants, ou l'insuffisance de la dotation des haras, il donne la meilleure part de son activité et de sa compétence aux travaux des commissions. Enumérer toutes celles auxquelles il apporte son concours, pendant une carrière parlementaire longue de près de quarante ans, alors que ses antécédents diplomatiques en font le rapporteur privilégié des projets de ratification des conventions internationales et que son mandat de représentant d'un département côtier l'amène à porter un souci particulier aux problèmes de la pêche, ne pourrait que masquer l'essentiel, c'est-à-dire sa compréhension active des inquiétudes de la vieillesse, comme son souci permanent de dénoncer l'injustice, ainsi qu'en témoigne le soutien qu'il fournit à de multiples pétitions.

Toutefois, ce n'est qu'à l'occasion de ses votes que Paul Le Roux donne à son mandat sa dimension : sa vigilance à l'encontre des assauts anticléricaux des gouvernements Waldeck-Rousseau, Combes, Rouvier, Clemenceau ou Briand, ne se démentira jamais.

Vision politique et ligne de conduite qui sont unes, comme elles demeurent unes jusqu'à l'excès avec son refus de voter l'hommage d'un buste aux sénateurs Scheurer-Kestner et Trarieux qui avaient été les principaux artisans de la révision du procès du capitaine Dreyfus.

Néanmoins, si Paul Le Roux défend avec courage et fidélité des principes politiques qui ne sont plus ceux de la majorité du pays, c'est avec « courtoisie et égards » qui valent à ce patriote convaincu le respect de ses collègues.

Il meurt le 26 avril 1923 à l'âge de 73 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Paul LE ROUX, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 26 septembre 1850
Décédé le 26 avril 1923
Profession
Fonctionnaire
Département
Vendée
  • Mis à jour le 23 juillet 2014