Allez au contenu, Allez à la navigation

MAGNIER Edmond

Ancien sénateur du Var

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 4 janvier 1891
  • Fin de mandat le 10 décembre 1895 ( Déchu )

Extraits de la table nominative :

1891 , 1892 , 1893 , 1894 , 1895

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MAGNIER (PIERRE, JOSEPH, Edmond), né le 20 avril 1841 à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), mort le 30 mars 1906 à Paris (7e).

Sénateur du Var de 1891 à 1895.

Magnier débute de bonne heure dans la presse départementale, collabore au Figaro quelque temps avant la guerre de 1870 et dirige à Amiens le journal La Somme.

Il collabore avec Jules Barin au Bulletin de l'instruction républicaine tandis que Gambetta l'appelle à son cabinet de chef du gouvernement à Toulouse et à Bordeaux.

Le 6 avril 1872, à Paris, il crée l'Evénement qu'il n'a cessé de diriger depuis cette époque.

En 1873, il soutient la candidature radicale de Barodet contre celle de Rémusat, ministre et ami de M. Thiers.

Aux élections générales du 20 février 1876 pour la Chambre des députés, Edmond Magnier se présente comme candidat républicain dans la 2e circonscription de l'arrondissement de Saint-Denis, mais n'est pas élu. Il se porte, après la dissolution de la Chambre des députés, le 14 octobre 1877, candidat dans la 2e circonscription de Nice où il obtient 4.000 voix et est battu par Roissart de Bollet, député monarchiste sortant, qui obtient 6.205 voix.

Il se présente aussi : aux élections législatives du 21 août 1881 dans l'arrondissement de Draguignan, mais se retire devant la candidature de Jules Roche ; à celles du 22 octobre 1889, dans la 2e circonscription de Toulon, où il recueille au premier tour 3.009 voix sur 12.348 votants et se désiste au scrutin de ballottage.

Plus heureux lors du renouvellement partiel du Sénat de 1891, il se présente dans le Var et il est élu le 4 janvier au second tour de scrutin, obtenant 256 voix, contre 214 au sénateur sortant, Ferrouillat.

Inscrit aux groupes du centre gauche et de la gauche républicaine, il travaille au sein des commissions : d'abord secrétaire de la commission chargée d'examiner le projet de loi relatif aux caisses de retraite, de secours et de prévoyance des ouvriers, il est ensuite nommé secrétaire de la 6e commission d'intérêt local. Il est aussi membre des commissions de la marine et des colonies.

En séance, il intervient notamment dans la discussion de la proposition de loi tendant à réprimer les fraudes dans la vente des vins et dans celle du projet de loi portant modification de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse. Puis il demande à interpeller le gouvernement sur la grâce accordée à Turpin, inventeur de la mélinite, accusé d'espionnage, et sur les mesures qu'il compte prendre pour rechercher et établir la vérité des faits et les responsabilités encourues dans l'affaire de la mélinite.

Conseiller général du canton de Saint-Tropez, il est également président du Conseil général du Var.

Cependant, en 1895, il est compromis dans l'affaire des chemins de fer du sud de la Beauce et, le 26 novembre de la même année, le président du Sénat donne communication d'une lettre que lui a transmise le garde des sceaux, faisant état d'un arrêt de la cour d'assises de la Seine, rendu le 19 octobre contre Magnier et d'un arrêt de la Cour de cassation du 8 novembre, rejetant le pourvoi formé par lui contre l'arrêt de la cour d'assises.

Le Sénat prononce sa déchéance le 10 décembre 1895.

Il mourra à Paris le 30 mars 1906, à l'âge de 65 ans.

Magnier avait publié deux études d'ordre très différent : Dante et le Moyen Age (1860), Histoire d'une commune de la France : Boulogne-sur-Mer au XVIIIe siècle (1875).

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Edmond MAGNIER, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 avril 1841
Décédé le 30 mars 1906
Profession
Journaliste
Département
Var
  • Mis à jour le 18 décembre 2014