Allez au contenu, Allez à la navigation

MONSACRE Fernand

Ancien sénateur de l'Aube

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 10 janvier 1939
  • Fin de mandat le 9 mars 1944 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

MONSACRÉ (FERNAND), né le 20 novembre 1890 à Badecon-le-Pin (Indre).1

Sénateur de l'Aube de 1939 à 1944.

Monsacré était issu d'une très ancienne lignée de cultivateurs, minotiers, magistrats. Elevé dans l'amour de la terre, il partagea la vie modeste des paysans dont il apprit à connaître les efforts. Après de bonnes études secondaires, il obtint sa licence en droit à la faculté de Poitiers puis devint clerc de notaire. Il fit toute la guerre, d'abord dans l'infanterie comme caporal, sergent et aspirant, puis comme sous-lieutenant pilote aviateur. Trois citations et deux blessures témoignent de son héroïsme. A la démobilisation, il s'allia à une honorable famille d'Ervy-le-Châtel et il succéda à son beau-père dans la gestion d'une importante étude de notaire. Quelques années plus tard, il fut appelé à la présidence de la chambre des notaires du département de l'Aube.

Cependant, les devoirs de sa charge ne le détournaient pas de l'action publique. Il fut élu au conseil municipal d'Ervy-le-Châtel en 1928 et réélu en 1935. Il entra en 1928 au Conseil général, enlevant un siège aux radicaux-socialistes.

En avril 1936, il s'attaqua au siège du député sortant, Gentin, dans la 2e circonscription de Troyes. Il réussit à rassembler sur son nom 3.321 voix- pas assez pour être élu - alors que le candidat modéré n'en avait eu que 2.786 aux élections de 1932.

Aux élections sénatoriales du 23 octobre 1938, il se porta candidat sous l'étiquette concentration républicaine et c'est au troisième tour qu'il parvint à être élu, par 365 voix sur 674 votants, les deux autres candidats de sa liste, Armbruster et Converset étant élus respectivement, l'un au premier, l'autre au second tour.

Au Conseil général, il avait combattu ardemment les quarante heures et réclamé pour les agriculteurs le droit aux allocations familiales.

Au Sénat, il fut membre de la commission de législation civile et criminelle et de la commission de l'air.

Le 10 juillet 1940, à Vichy, il vota pour l'octroi des pouvoirs constituants au maréchal Pétain.

1 Note de la division des Archives : Monsieur Fernand Monsacré est décédé le 9 mars 1944 en déportation à Buchenwald.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

MONSACRÉ (Fernand)

Né le 20 novembre 1890 à Badecon-le-Pin (Indre)

Décédé le 9 mars 1944 en déportation

Sénateur de l'Aube de 1939 à 1944

(Voir première partie de la biographie dans le Dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, Tome VII, p. 2497)

A Vichy, le 10 juillet 1940, Fernand Monsacré vote en faveur du projet de loi constitutionnelle.

Dès novembre 1941, il adhère au mouvement résistant CDLL « Ceux de la Libération ». Il organise militairement le canton d'Evry-le-Châtel où il est conseiller municipal, mais arrêté sur dénonciation le 11 juin 1943, il est déporté et meurt le 9 mars 1944.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Fernand MONSACRE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 20 novembre 1890
Décédé le 9 mars 1944
Profession
Clerc de notaire
Département
Aube
  • Mis à jour le 02 octobre 2014