Allez au contenu, Allez à la navigation

MOUGEOT Léon

Ancien sénateur de la Haute-Marne

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 2 août 1908
  • Fin de mandat le 10 janvier 1920 ( Ne se représente pas )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

MOUGEOT (LÉON, PAUL, GABRIEL), né le 10 novembre 1857 à Montigny-le-Roy (Haute-Marne), mort le 25 octobre 1928 à Rochevilliers (Haute-Marne).

Député de la Haute-Marne de 1893 à 1908.

Sénateur de la Haute-Marne de 1908 à 1920.

Sous-secrétaire d'Etat aux Postes et Télégraphes du 5 juillet 1898 au 7 juin 1902.

Ministre de l'Agriculture du 7 juin 1902 au 24 janvier 1905.

Après des études secondaires aux lycées de Chaumont et de Nancy et des études de droit à Dijon et Paris, Léon Mougeot s'inscrivit au barreau de Langres dès l'âge de 24 ans. Il fut élu conseiller municipal de cette ville en 1884 et remplit les fonctions de maire de 1888 à 1890 ; en 1898, il entra au Conseil général de la Haute-Marne et en devint président quelques années plus tard. Candidat républicain aux élections législatives de 1889 dans l'arrondissement de Langres, il échoua, mais prit sa revanche quatre années plus tard lorsqu'il fut élu député de la Haute-Marne le 20 août 1893, au premier tour, par 11.631 voix contre 9.875 au candidat conservateur. Il fut réélu le 8 mai 1898, par 14.292 voix sur 23.053 votants, le 27 avril 1902, par 12.789 voix sur 22.221 votants et le 6 mai 1906, par 13.020 voix sur 21.813 votants.

D'abord membre de la gauche progressiste, dont il fut secrétaire, il orienta ensuite plus à gauche sa ligne politique. Dès les premières années de son mandat il intervint souvent à la tribune, notamment en faveur des sociétés d'assurance mutuelle agricole - il en avait fondé plusieurs dans son département - et déposa rapports et propositions de loi, pour la plupart relatifs à des réformes judiciaires. Secrétaire de la Chambre de 1896 à 1898, il assuma, de juin 1898 à juin 1902, dans les ministères Brisson, Dupuy et Waldeck-Rousseau, le sous-secrétariat d'Etat aux Postes et Télégraphes. Il travailla alors à l'établissement du réseau téléphonique et autorisa, pour les levées postales à Paris, l'installation de boîtes particulières que le public appela « mougeottes » ; mais cette innovation n'eut pas de suite.

En juin 1902, le président Combes lui confia le portefeuille de l'Agriculture, qu'il conserva jusqu'en 1905, mettant en oeuvre une politique résolument protectionniste.

Il fut rapporteur général de la commission du budget pour les années 1907 et 1908 et vice-président de la Chambre en 1908.

Le 9 août 1908, il démissionna de son mandat de député, après avoir été élu, le 2 août, sénateur de la Haute-Marne, au premier tour, par 514 voix sur 741 votants. Admis au Sénat le 23 décembre 1908, il siégea sur les bancs de la gauche démocratique, se montra aussi actif qu'à la Chambre et déposa plusieurs rapports pour les commissions de l'armée, des lois et des finances.

Il ne se représenta pas aux élections sénatoriales de 1920 et mourut le 25 octobre 1928, à Rochevilliers près de Chaumont, dans sa soixante et onzième année.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Léon MOUGEOT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 10 novembre 1857
Décédé le 25 octobre 1928
Profession
Avocat
Département
Haute-Marne
  • Mis à jour le 20 décembre 2014