Allez au contenu, Allez à la navigation

NEUVILLE Ernest

Ancien sénateur de l'Eure

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 14 janvier 1930
  • Fin de mandat le 9 janvier 1939 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

1930 , 1931 , 1932 , 1933 , 1934 , 1935 , 1936 , 1937 , 1938

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)
1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1889-1940

NEUVILLE (ERNEST, ANATOLE), né le 3 juillet 1865 à Montreuil-l'Argillé (Eure).

Sénateur de l'Eure de 1930 à 1939.

Ernest Neuville était professeur retraité d'école d'agriculture et conseiller général lorsqu'il fut élu, en octobre 1929, sénateur de l'Eure. La vérification de pouvoirs lors de la séance du 11 février 1930, donna lieu à un véritable débat au cours duquel s'affrontèrent courtoisement les représentants de la droite et de la gauche sénatoriales. Un deuxième tour de scrutin avait été nécessaire pour le troisième siège. Le candidat le mieux placé était l'ancien sénateur, le lieutenant-colonel Josse, qui avait obtenu 503 voix au premier tour alors que la majorité absolue était de 504 voix. Son concurrent direct, Ernest Neuville, avait obtenu 471 voix. Il semble qu'entre les deux tours les adversaires de Josse aient fait courir le bruit que ce candidat était un des spéculateurs qui faisait baisser le prix du blé. Cette accusation bénéficia à Neuville qui recueillit 512 voix au deuxième tour contre 483 à Josse. Le président de la sous-commission de validation, Las-Cases, appuyé par de nombreux sénateurs de droite, demanda l'invalidation, sans d'ailleurs mettre directement en cause Ernest Neuville. Mais la majorité de la sous-commission était favorable à la validation qui fut votée par le Sénat à la majorité de 220 voix contre 65.

Le nouveau sénateur s'inscrit au groupe de l'union démocratique et radicale. Propriétaire-agriculteur, il s'intéresse à tous les problèmes d'organisation et de rentabilité des marchés agricoles, qu'il s'agisse du prix des céréales, de la révision des baux à ferme, des entrepôts frigorifiques, etc... Il suit de très près l'organisation de l'enseignement agricole et la situation du personnel des écoles d'agriculture.

Membre de la commission de l'enseignement depuis 1931 et de la commission de l'agriculture depuis 1934, il interviendra très fréquemment à la tribune pour soutenir des amendements ou présenter des rapports au nom de ces deux commissions. En 1936, à l'issue du long débat qui aboutit à la création de l'Office national du blé, Ernest Neuville ne prendra pas part au vote final d'un projet de loi qui, dans une certaine mesure, donne au gouvernement les moyens d'intervenir par vote d'arbitrage dans la fixation du prix du blé.

Au renouvellement dont les élections se déroulent le 23 octobre 1938, Neuville n'obtient que 342 voix. Son adversaire malheureux de 1930, le lieutenant-colonel Josse, retrouve son siège, en compagnie de Join-Lambert et Léon Lauvray.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

1940-1958

NEUVILLE (Ernest, Anatole)

Né le 3 juillet 1865 à Montreuil-l'Argillé (Eure)

Décédé le 20 janvier 1962 à La Goulafrière (Eure)

Sénateur de l'Eure de 1930 à 1939

Ernest Neuville décède à La Goulafrière le 20 janvier 1962.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Ernest NEUVILLE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 3 juillet 1865
Décédé le 20 janvier 1962
Profession
Enseignant
Département
Eure
  • Mis à jour le 23 juillet 2014