Allez au contenu, Allez à la navigation

PAJOT Christophe

Ancien sénateur du Cher

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 9 janvier 1921
  • Fin de mandat le 5 février 1929 ( Décédé )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

PAJOT (FRANÇOIS, Christophe), né le 30 juin 1844 à Ainay-le-Vieil (Cher), mort le 5 février 1929 à Paris.

Député du Cher de 1885 à 1910.

Sénateur du Cher de 1921 à 1929.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 537.)

Sans concurrent aux élections de 1893 et 1898, Christophe Pajot est réélu à la Chambre, où il continue de défendre avec ténacité le programme qu'il a adopté une fois pour toutes. Candidat en 1898 aux fonctions de questeur, il échoue successivement au premier et au deuxième tour, avant de se désister au troisième. La même année, il est nommé membre de la commission de comptabilité puis de la commission supérieure du travail, enfin de la commission chargée d'examiner le projet de loi établissant un impôt général sur le revenu, projet pour lequel il votera un peu plus tard.

Aux élections du 27 avril 1902, il est encore réélu au premier tour, par 9.544 voix contre 4.793 à son adversaire, Porcheron. Il est alors appelé aux fonctions de questeur qu'il conservera pendant deux législatures, de 1902 à 1910. Partisan de la politique de Combes, il sera en effet réélu en 1906, au premier tour, par 10.801 voix contre 5.448 à Gohin.

En 1910, en revanche, il échoue aux élections générales pour le renouvellement de la Chambre. Mais il ne se tient pas pour définitivement battu et depuis sa retraite il lutte pour la défense de ses idées momentanément en défaveur.

Candidat malheureux aux élections sénatoriales du 2 octobre 1910, sa ténacité aura finalement raison de l'hostilité qu'il rencontre et, en 1921, Christophe Pajot devient sénateur du Cher.

Appelé à siéger à la commission de l'agriculture, il y apporte sa compétence et son amour des choses de la terre. Intervenant rarement dans les débats publics, il préfère exprimer ses avis et ses observations au cours de réunions ou de conversations où sa modestie est plus à l'aise.

Il meurt le 5 février 1929, à Paris, dans sa quatre-vingt-cinquième année.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Christophe PAJOT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 30 juin 1844
Décédé le 5 février 1929
Profession
Vétérinaire
Département
Cher
  • Mis à jour le 31 juillet 2014