Allez au contenu, Allez à la navigation

PIETTRE Léon

Ancien sénateur de la Seine

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 28 janvier 1900
  • Fin de mandat le 2 janvier 1909 ( Non réélu )

Extraits de la table nominative :

Biographie

1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

1889-1940

PIETTRE (LÉON. MARIE), né le 2 octobre 1841 à Caudry (Nord), mort le 20 octobre 1911 à Paris (12e).

Sénateur de la Seine de 1900 à 1909.

Après ses études sanctionnées par le diplôme de docteur en médecine et après avoir effectué la campagne de 1870 en qualité d'aide major, Léon Piettre vint s'établir dans la région parisienne.

Sa vie publique commença par des mandats locaux. Il fut élu d'abord maire de Saint-Maur-des-Fossés, puis conseiller général de ce canton. Son activité au Conseil général de la Seine fut considérable et il fut membre de toutes ses grandes commissions. Ses collègues le portèrent à la vice-présidence de l'assemblée départementale (1898-1899), puis à sa présidence (1899-1900).

Il était également membre de la commission supérieure de l'Exposition universelle de 1900 quand il fut élu, au premier tour, sénateur de la Seine le 28 janvier 1900, ayant recueilli 421 suffrages sur 745 votants. Radical-socialiste, il s'inscrivit au groupe de la gauche démocratique du Sénat.

Il se spécialisa très vite dans l'étude des questions de finances locales et dès la première année de son élection il fut le rapporteur de nombreux projets de loi concernant des emprunts municipaux et diverses taxes et surtaxes locales. Il intervint sur le budget de 1902 (22 mars 1902). Il fut rapporteur du budget annexe de l'Imprimerie nationale de 1904 (15 décembre 1903). A partir de 1904, il devint un spécialiste des questions postales, rapportant le budget des P.T.T. des exercices 1905, 1906, 1907 et 1908, ainsi que de nombreuses conventions internationales relatives aux P.T.T., spécialement aux liaisons radio, aux câbles sous-marins, etc... Il s'intéressa ainsi à toutes les nouvelles techniques des télécommunications. Il intervint également sur l'exploitation des services maritimes avec l'Afrique occidentale (12 juillet 1904) et pour la construction d'un sanatorium spécialisé (24 octobre 1907).

Il fut battu aux élections sénatoriales du 3 janvier 1909, n'ayant obtenu au deuxième tour que 113 voix sur 932 votants.

Il était directeur de l'Asile de Ville-Evrard, à Nogent-sur-Marne, lorsque le 20 octobre 1911 il mourut subitement sur le quai de la gare de la Bastille au moment où il s'apprêtait à monter dans le train qui devait le ramener, chez lui. Il avait 70 ans.

Il était officier de la Légion d'honneur, officier d'Académie et décoré de nombreux Ordres étrangers.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Léon PIETTRE, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 2 octobre 1841
Décédé le 20 octobre 1911
Profession
Médecin
Département
Seine
  • Mis à jour le 23 décembre 2014