Allez au contenu, Allez à la navigation

RONJAT Abel

Ancien sénateur de l'Isère

  • IIIème République

    Ancien sénateur de la
    IIIe République

Election

  • Elu le 5 janvier 1879
  • Fin de mandat le 25 novembre 1884 ( Démissionnaire )

Extraits de la table nominative :

1879 , 1880 , 1881 , 1882 , 1883 , 1884

Biographie

avant 1889  (Extrait du «Robert et Cougny»)
1889-1940  (Extrait du «Jean Jolly»)

avant 1889

RONJAT (ABEL-JULES-ANTOINE), sénateur de 1879 à 1884, né à Vienne (Isère) le 20 janvier 1827, fils du précédent, suivit les cours de l'Ecole d'administration et ceux de l'Ecole de droit de Paris, et se fit inscrire au barreau de la capitale (1851), puis, en 1861, à celui de Vienne. D'opinions républicaines, comme son père, il fut élu conseiller municipal de Vienne (1865), devint, après le 4 septembre 1870, sous-préfet de cette ville et, le 12 janvier 1871, procureur général à Grenoble; mais, destitué le 24 mars suivant, il dut reprendre sa place au barreau de Vienne. Maire de la ville, conseiller général du canton d'Heyrieu, il se présenta sans succès aux élections de l'Assemblée nationale, le 8 février 1871, et n'obtint, sur une liste républicaine, que 46,984 voix (92,816 votants). Le 5 janvier 1879, il fut élu sénateur de l'Isère par 570 voix (642 votants). Il se fit inscrire au groupe de l'Union républicaine et prit part aux discussions de la loi de 1879 sur les pensions de retraite, à celles de la loi sur la liberté de l'enseignement supérieur (1880), enfin à celles du fameux article 7 de la loi Ferry. En 1880, M. Ronjat rentra dans la magistrature comme avocat général près la cour de Cassation et fut désigné pour remplir les fonctions de commissaire près le tribunal des conflits (1880-1883). En cette qualité, il porta la parole dans les procès intentés par les représentants des congrégations non autorisées à la suite des décrets de mars. En 1884, il fut promu président de chambre à la cour, et donna, le 25 novembre suivant, sa démission de sénateur. Deux ans plus tard, il succéda à M. Baudouin, comme procureur général à cette même cour. Président du conseil général de l'Isère, officier de la Légion d'honneur, M. Ronjat a publié quelques ouvrages, parmi lesquels : un Manuel électoral (1877), un Rapport au Sénat sur la loi portant création d'écoles normales primaires (1879), etc.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Robert et Cougny (1889)

Afficher le texte

1889-1940

RONJAT (ABEL, JULES, ANTOINE), né le 20 janvier 1827 à Vienne (Isère), mort le 26 décembre 1892 à Hyères (Var).

Sénateur de l'Isère de 1879 à 1884.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. V, p. 193.)

Ronjat, qui était procureur général de la Cour de cassation, mourut des suites d'une affection hépathique à Hyères, le 26 décembre 1892 ; il était âgé de 65 ans.

Extrait du « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Pour toute remarque, veuillez contacter : anciens-senateurs@senat.fr

Photo de M. Abel RONJAT, ancien sénateur
Etat-civil
Né le 29 janvier 1827
Décédé le 26 décembre 1892
Profession
Avocat
Département
Isère
  • Mis à jour le 23 août 2014