Allez au contenu, Allez à la navigation

BERNARD Georges

Ancien sénateur de l'Eure

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 7 novembre 1948
  • Réélu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 20 septembre 1957 (Décédé)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

BERNARD (Georges)

Né le 7 novembre 1883 à Ivry-la-Bataille (Eure)

Décédé le 20 septembre 1957 à Evreux (Eure)

Sénateur de l'Eure de 1948 à 1957

Après des études aux lycées d'Evreux et de Rouen, et l'obtention de son baccalauréat, Georges Bernard entreprend une carrière commerciale. Il est alors représentant en vins et spiritueux. Son dynamisme professionnel lui assure une rapide réussite, et il prend la direction d'une importante société de distillerie.

Puis survient le premier conflit mondial. Il est mobilisé comme aviateur, et participe à de nombreuses missions de bombardement et de chasse. Son courage est récompensé par la Croix de guerre.

De retour à la vie civile, il devient directeur général des Distilleries réunies de Bretagne et de Normandie, et vice-président de la Confédération nationale des négociants en vins et spiritueux.

Sa volonté d'entreprendre le pousse également à fonder et présider la société sportive d'Evreux, puis l'aéro-club de l'Eure.

Georges Bernard se tourne également vers la vie politique, et entre en 1935 au conseil municipal d'Evreux.

Après l'invasion du pays, en 1940, il soutient activement les mouvements de Résistance dans l'Eure, et multiplie les interventions en faveur des détenus politiques.

En 1944, il préside le Comité de Libération d'Evreux. C'est à ce titre que dans la nuit du 22 août 1944, il se porte à la rencontre des armées alliées ; mais la voiture où il a pris place saute sur une mine, et il est gravement blessé.

Une fois rétabli, il est élu maire d'Evreux - il conserve ce mandat jusqu'en 1953 -, et conseiller général de Saint-Georges du Vièvre. Il préside pendant plusieurs années la Commission départementale du conseil général de l'Eure.

Il se présente alors au Conseil de la République, le 7 novembre 1948, sur la liste de Concentration Républicaine et du Rassemblement du Peuple Français, qui remporte les deux sièges à pourvoir ; Georges Bernard obtient 616 voix sur 1 147 suffrages exprimés.

Il est réélu en 1955, sur une liste de Concentration Républicaine, où figurent les deux sénateurs sortants, qui sont reconduits.

Georges Bernard est réélu au deuxième tour avec 582 voix sur 1 136 suffrages exprimés.

Au Conseil de la République, Georges Bernard s'apparente au groupe du Rassemblement des Gauches Républicaines, et siège à la Commission de la production industrielle, et à celle du ravitaillement et des boissons.

Vice-président de la Commission du ravitaillement en 1951, il préside la Commission des boissons de 1952 jusqu'à sa mort, en 1957.

Il se consacre pleinement à ces responsabilités, ce qui ne lui permet guère d'intervenir en séance publique. Durant l'année 1949, il participe néanmoins aux débats sur les loyers, les prestations familiales agricoles et la réglementation de la profession de courtier de campagne.

Nommé en 1949 membre du Conseil supérieur des alcools, Georges Bernard s'attache durant tout son mandat à représenter et défendre les producteurs d'alcool, comme d'ailleurs l'ensemble du secteur agricole.

Il se consacre également à la modernisation de son département natal, grâce à ses fonctions au Syndicat de l'électricité de l'Eure.

Victime d'un grave accident d'automobile en 1955, il ne se rétablit jamais complètement, et disparaît le 20 septembre 1957.

Georges Bernard était officier de la Légion d'honneur, et titulaire de la médaille de la Résistance.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Georges BERNARD,
Appartenance politique
Groupe de la Gauche Démocratique et du Rassemblement des Gauches Républicaines
Etat-civil
Né le 7 décembre 1883
Décédé le 20 septembre 1957
Profession
Directeur général
Département
Eure