Allez au contenu, Allez à la navigation

BOUTEMY André

Ancien sénateur de la Seine-et-Marne

Election

  • Elu le 18 mai 1952
  • Réélu le 8 juin 1958
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Elu(e) sénateur de la cinquième République)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)
Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

BOUTEMY (André)

Né le 21 décembre 1905 à Bécherel (Ille-et-Vilaine)

Décédé le 14 juillet 1959 à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne)

Sénateur de Seine-et-Marne de 1952 à 1958

Ministre de la Santé publique et de la Population du 8 janvier au 9 février 1953

Fils d'un inspecteur de l'enseignement primaire, André Boutemy obtient sa licence en droit, et passe avec succès le concours de rédacteur du ministère des finances.

Il entre au ministère en 1929, puis est détaché à la commission des finances de la Chambre des Députés. A ce poste, il noue de nombreuses relations dans le monde politique.

Les autorités de Vichy le nomment sous-préfet de Thonon-les-Bains en 1940, puis, l'année suivante, directeur des Renseignements généraux. Il est écarté de ce poste en 1943 à la demande, semble-t-il, des autorités d'occupation, puis est nommé préfet de la Loire et, en 1944, préfet régional de Lyon. A ce poste, il se lie avec Georges Villiers, qui a été nommé maire de Lyon lors de la destitution d'Edouard Herriot.

Arrêté à la Libération, André Boutemy bénéficie d'un non-lieu : sa tiédeur envers la doctrine de la Révolution Nationale, tout comme son opposition avérée à plusieurs requêtes des occupants allemands pour s'assurer des otages, ont pesé en sa faveur.

Il est cependant révoqué de l'administration ; cette révocation sera d'ailleurs rapportée en 1950, lui permettant alors d'être nommé préfet honoraire. Il travaille alors aux côtés de Georges Villiers, qui vient d'être porté à la présidence du CNPF, nouvellement créé. Georges Villiers souhaite étendre l'influence du patronat au sein du personnel politique français, et participer à la lutte contre les idées communistes. Les relations d'André Boutemy dans le monde politique servent ses desseins, et l'influence de ce dernier ne cesse de croître.

Il se présente alors aux élections du 18 mai 1952 au Conseil de la République, en Seine-et-Marne où il possède une résidence.

Il figure parmi les trois élus de la liste d'Union des Républicains de Seine-et-Marne, qui remportent les trois sièges à pourvoir ; lui-même obtient 868 voix sur 1 239 suffrages exprimés.

Membre du groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale, il siège à la Commission des finances.

Il intervient alors sur le développement de l'énergie atomique, et rapporte pour la commission les crédits de la présidence du Conseil pour 1953.

Au début de l'année 1953, il est nommé, dans le cabinet René Mayer, ministre de la Santé Publique et de la Population. Sa présence au gouvernement suscite alors des controverses passionnées, alimentées tant par son rôle sous l'Occupation, que par ses fonctions de conseiller politique du président du CNPF.

La présentation du budget de son ministère à l'Assemblée Nationale donne lieu à de tels incidents qu'il préfère démissionner.

Il se consacre alors aux questions militaires au sein du Conseil de la République, et intervient à de nombreuses reprises sur ce sujet de 1955 à 1958. Il dépose aussi, en août 1955, une proposition de loi tendant à fixer à seize mois la durée du service militaire actif.

En juin 1957, il est élu délégué représentant la France à l'Assemblée de la CECA par le Conseil de la République.

Les 2 et 3 juin 1958, il vote pour les pleins pouvoirs, et pour la révision constitutionnelle.

Il est réélu lors des sénatoriales de juin 1958, en tête de la liste d'Union des Républicains de Seine-et-Marne, qui remporte deux des trois sièges à pourvoir ; lui-même obtient dès le 1er tour 853 voix sur 1 243 suffrages exprimés.

Afficher le texte

Ve République

BOUTEMY (André)

Né le 21 décembre 1905 à Bécherel (Ille-et-Vilaine)

Mort le 14 juillet 1959 à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne)

Sénateur de Seine-et-Marne de 1952 à 1959.

(Voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1940-1958, tome 2, p. 489).

Le 7 novembre 1957, André Boutemy est nommé membre de la commission de coordination pour l'examen des problèmes intéressant les affaires d'Indochine et membre la sous-commission chargée de suivre et de contrôler l'emploi des crédits affectés à la défense nationale. Rapporteur du budget relatif aux services militaires dans le projet de loi de finances pour 1958, il intervient sur ce texte le 12 mars 1958. Le lendemain, il est élu délégué à l'Assemblée unique des communautés européennes. Les 2 et 3 juin 1958, André Boutemy accorde les pleins pouvoirs au gouvernement du général de Gaulle et approuve la révision constitutionnelle. Réélu le 8 juin suivant sur la liste d'Union des républicains de Seine-et-Marne, il siège au sein du groupe républicain d'action rurale et sociale et demeure membre de la commission des finances.

De nouveau élu le 26 avril 1959, il intervient le 17 juin dans la discussion de propositions de résolution relatives à la fiscalité sur les vins. Le 30 juin, il s'exprime en qualité de rapporteur sur le projet de loi de finances rectificative pour 1959. Le même jour, il intervient sur une proposition de résolution relative à l'indexation et à la garantie des prix agricoles. Enfin, le 7 juillet, il présente deux avis, l'un sur le projet de loi portant statut de l'économat de l'armée et l'autre sur le projet de loi fixant les conditions de recrutement et d'avancement des cadres du service du matériel de l'armée de terre.

André Boutemy décède peu après, le 14 juillet 1959. Son éloge funèbre est prononcé par Gaston Monerville le 21 juillet.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. André BOUTEMY,
Appartenance politique
Groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale
Etat-civil
Né le 21 décembre 1905
Décédé le 14 juillet 1959
Profession
Préfet
Département
Seine-et-Marne