Allez au contenu, Allez à la navigation

CUIF Eugène

Ancien sénateur des Ardennes

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 19 juin 1955
  • Fin de mandat le 26 avril 1959 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

CUIF (Eugène)

Né le 10 mai 1900 à Saint-Morel (Ardennes)

Décédé le 20 juin 1982 à Saint-Morel

Sénateur des Ardennes de 1955 à 1958

Une fois achevées ses études primaires, Eugène Cuif se consacre à son exploitation agricole, et devient maire de sa commune natale dès 1933.

Il est renouvelé dans ce mandat jusqu'en novembre 1944 ; il est également nommé conseiller départemental par arrêté gouvernemental du 11 mars 1943.

Après la Libération, l'influence d'Eugène Cuif ne cesse de croître au sein des organisations professionnelles agricoles : délégué du canton de Monthois de la Fédération départementale des Syndicats d'Exploitants Agricoles, il devient, en septembre 1947, Président de cette Fédération, et conserve cette fonction jusqu'à son élection au Conseil de la République.

Il préside également la caisse du Crédit agricole de Monthois, et siège au conseil d'administration de la Caisse des Ardennes, préside le Groupement départemental de défense sanitaire du bétail, administre la Société des abattoirs industriels du Nord-Est, située à Vitry-le-François, et siège au Comité national interprofessionnel des engrais.

En mars 1952, il accède également à la présidence de la Chambre d'agriculture des Ardennes.

Cette forte assise locale le conduit à renouer avec les responsabilités politiques : de nouveau membre du conseil municipal de Saint-Morel depuis 1947, il en devient adjoint au maire en 1953, puis est élu conseiller général de Monthois en avril 1955.

Le 19 juin suivant, il conduit une liste Républicaine, indépendante et sociale, aux élections sénatoriales, et est élu au deuxième tour sur une liste sans étiquette où il s'est associé avec Mme Cardot, sénateur sortant.

Il remporte alors 446 voix sur 943 suffrages exprimés, et gagne ainsi le siège occupé précédemment par le SFIO Jacques Bozzi. Membre du groupe des Républicains indépendants du Conseil de la République, il siège à la Commission de l'agriculture et à la Commission de la reconstruction.

L'essentiel de son activité est consacrée à son département natal, aussi intervient-il peu en séance publique, n'y évoquant que les questions agricoles qu'il connaît particulièrement bien : dotations budgétaires de l'agriculture pour 1956, droit de reprise des propriétaires agriculteurs en faveur de leurs descendants, maintien à la terre des travailleurs agricoles étrangers, amélioration de l'habitat rural, élections aux chambres dépar tementales d'agriculture, et date de leur renouvellement, régime fiscal des transports routiers de marchandises.

Le 2 juin 1958, il vote les pleins pouvoirs au gouvernement de Gaulle, et approuve, le 3 juin, la modification de l'article 90 de la Constitution.

Candidat aux sénatoriales du 26 avril 1959, il n'est pas réélu.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Eugène CUIF,
Appartenance politique
Groupe des Républicains Indépendants
Etat-civil
Né le 10 mai 1900
Décédé le 20 juin 1982
Profession
Exploitant agricole
Département
Ardennes