Allez au contenu, Allez à la navigation

LIENARD Henri

Ancien sénateur du Nord

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

LIÉNARD (Henri)

Né le 14 décembre 1891 à Croix (Nord)

Décédé le 1er juin 1974 à Raillencourt-Sainte-Olle (Nord)

Conseiller de la République du Nord, de 1946 à 1948

Henri Liénard a mené une action importante dans le monde agricole du Nord. Cet enfant du pays, né dans le bourg industriel de Croix, qui a quitté l'école avec le brevet supérieur, est un des pionniers du service de la Mutualité agricole. Dans l'entre-deux guerre, délégué des associations et syndicats agricoles avec les fonctions de conférencier, il développe dans le monde agricole l'idée syndicale et coopérative. Il est notamment un des premiers à préconiser, de manière novatrice pour le secteur agricole, le principe des discussions paritaires, susceptibles de permettre le rapprochement entre patrons et ouvriers, et il participe à l'étude et à l'établissement de conventions collectives. Henri Liénard est en outre l'un des fondateurs à Cambrai de l'« Essor » agricole et coopératif. Son dynamisme le fait ainsi désigner comme délégué de la Fédération des Agriculteurs du Nord pour le Cambrésis.

La deuxième guerre mondiale fournit maintes occasions à Henri Liénard de montrer son courage. Bon père de famille de 5 enfants, il n'hésite pas en effet à risquer sa vie pour les valeurs qu'il pense justes, et, après la défaite de la France en juin 1940, il entre dans le groupe de résistance Libération Nord.

Après la guerre, cet, ancien interné politique reçoit le diplôme de reconnaissance du gouvernement britannique pour la guerre 1939-1945, en récompense de son action dans sa région. Il assume aussi les fonctions de secrétaire de l'Union nationale des Français condamnés par les conseils de guerre allemands.

A partir de ce moment, Henri Liénard se sent prêt à se lancer en politique. Inspecteur de la mutualité agricole, qui n'a jamais exercé aucune fonction élective, il se présente aux élections au Conseil de la République du 8 décembre 1946 et est élu sans difficulté.

A son arrivée au Palais du Luxembourg, Henri Liénard rejoint le groupe parlementaire du MRP. Il est nommé membre de la commission des affaires économiques, des douanes et des conventions commerciales, et de la commission de la famille, de la population et de la santé publique.

Durant son court mandat, Henri Liénard fait montre de son dynamisme, s'intéressant tout particulièrement aux questions agricoles ou ayant trait à la guerre. Il intervient fréquemment, dont deux fois en tant que rapporteur pour la commission des affaires étrangères : sur un déficit prévisible de la production en céréales, et sur le fonctionnement des gares internationales franco-belges de Quevy et de Jeumont. Il prend en outre l'initiative de déposer deux propositions de loi sur la police des animaux, et sur les charges des veuves de guerre non remariées, et de nombreuses propositions de résolution sur des questions agricoles, telles que l'immigration de la main-d'oeuvre agricole qualifiée ou les méthodes de répartition usitées en matière de production laitière.

Le mandat de Henri Liénard s'achève en 1948, n'étant pas réélu aux élections du 7 novembre. Sa carrière politique aussi.

Il meurt le 1er juin 1974 à l'âge de 82 ans.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Henri LIENARD,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 14 décembre 1891
Décédé le 1er juin 1974
Profession
Inspecteur de la Mutualité Agricole
Département
Nord