Allez au contenu, Allez à la navigation

PACAUT Maria

Ancien sénateur du Rhône

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elue le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 15 novembre 1948 (Ne se représente pas)

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PACAUT Maria

Née le 2 mai 1900 à Frans (Ain)

Décédée le 8 avril 1974 à Toulon (Var)

Conseiller de la République du Rhône de 1946 à 1948.

En tant qu'institutrice et directrice d'école primaire publique à Lyon, Maria Pacaut fut membre du syndicat des instituteurs et membre du comité consultatif de l'enseignement primaire. Très attachée aux idées du parti communiste, Maria Pacaut fut membre du comité central du PCF. A l'instar de beaucoup de ses camarades, elle s'illustra lors des heures de lutte contre l'ennemi nazi et fut récompensée par la Médaille de la Résistance.

Le mandat de Maria Pacaut au Conseil de la République est marqué par de nombreuses interventions sur l'enseignement en France et les réformes à apporter au système éducatif. A son arrivée au Palais du Luxembourg, elle est nommée membre de la commission de l'éducation nationale, des beaux-arts, des sports, de la jeunesse et des loisirs ainsi que de la commission de la presse, de la radio et du cinéma. Elle dépose une proposition de résolution invitant le gouvernement à conserver et à restituer à leur usage normal d'écoles publiques laïques les bâtiments scolaires acquis par l'Etat à la suite de la nationalisation des houillères. Puis elle rédige un rapport, au nom de la commission de l'éducation nationale, sur les dépenses de l'instruction primaire publique et sur les traitements du personnel. Elle consacre un autre rapport en 1947 à la cession de l'école centrale lyonnaise à l'Etat.

En 1948, Maria Pacaut intervient sur les effectifs de l'enseignement technique, et dépose un amendement prévoyant les crédits nécessaires au bon fonctionnement de ce secteur de l'enseignement. Elle soutient également le financement des constructions scolaires et le développement de l'oeuvre des villages d'enfants. Soumettant enfin une proposition de résolution à ses pairs, elle demande d'accorder la gratuité de la correspondance et des envois postaux aux appelés sous les drapeaux qui effectuent leur service militaire.

Après deux ans de contribution au débat sur l'enseignement, Maria Pacaut quitte le Sénat en 1948 (non réélue ?)

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de Mme Maria PACAUT,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Née le 2 mai 1900
Décédée le 8 avril 1974
Profession
Directrice d'école primaire publique
Département
Rhône