Allez au contenu, Allez à la navigation

PIALOUX Edmond

Ancien sénateur du Puy-de-Dôme

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

PIALOUX (Edmond)

Né le 17 juillet 1883 à Lempdes (Haute-Loire)

Décédé le 2 avril 1973 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)

Sénateur de Puy-de-Dôme de 1946 à 1948

De souche paysanne, Edmond Pialoux abandonne la terre dès ses études pour consacrer sa vie à la défense de la loi. Après avoir obtenu son doctorat en droit, il devient avocat au barreau de Clermont-Ferrand et professeur à la Faculté libre de droit de la ville.

Son intérêt pour la gestion des affaires publiques s'éveille petit à petit, et, en 1935, il parvient à se faire élire au conseil municipal de Clermont-Ferrand. Pendant la Seconde guerre mondiale, il est blessé et fait prisonnier. Il reste au conseil municipal jusqu'en 1941.Après la guerre, Edmond Pailoux est, pendant un temps, bâtonnier de l'Ordre des avocats de Clermont-Ferrand.En décembre 1946, Edmond Pialoux, vice-président du Parti républicain d'action paysanne et sociale, se présente aux élections au Conseil de la République. Dans sa profession de foi, il évoque ses origines paysannes pour se poser en défenseur des « terriens » et promet de combattre les « vexations d'une administration tatillonne ». « Il nous faut des producteurs ; nous sommes saturés de contrôleurs », lance-t-il alors.Une fois élu, il rejoint le groupe républicain d'action paysanne et sociale (apparenté au Mouvement républicain populaire, MRP). Il est nommé membre de la commission de la défense nationale et de la commission de la justice et de la législation civile, criminelle et commerciale.Edmond Pialoux est un parlementaire très actif durant son court mandat. Il intervient surtout sur des sujets ayant trait à l'économique et au social, comme la modification de la législation économique, la réglementation des loyers ou l'autorisation d'une émission d'emprunt en 1946-1947, et l'aménagement de certains impôts directs, ou certains aménagements fiscaux en 1948. Il intervient aussi sur d'autres sujets, comme la réglementation du travail dans les professions agricoles, l'octroi de délai de paiement aux sinistrés et spoliés, acquéreurs de biens sous séquestre, ou la modification de la loi du 16 août 1947 portant amnistie. Le conseiller de la République du Puy-de-Dôme effectue plusieurs rapports pour le compte des commissions auxquelles il appartient, comme un rapport sur les comptes courants et chèques postaux, ou la modification d'un article du code d'instruction criminelle. Il dépose également une proposition de résolution tendant à inviter le gouvernement à procéder à un nouvel examen du projet de construction d'un tunnel sous la Manche ! En novembre 1948, Edmond Pialoux n'est pas réélu, la liste républicaine, indépendante d'action sociale et paysanne qu'il conduit n'ayant aucun élu.Parallèlement à son mandat de sénateur, il reste vice-président et conseiller juridique de la Fédération républicaine et sociale du Massif central. Il sera membre de l'Assemblée de l'Union française, élu par le Conseil de la République.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Edmond PIALOUX,
Appartenance politique
Groupe du Mouvement Républicain Populaire
Etat-civil
Né le 17 juillet 1883
Décédé le 2 avril 1973
Profession
Avocat
Département
Puy-de-Dôme