Allez au contenu, Allez à la navigation

VITTORI François

Ancien sénateur de la Corse

  • IVème République

    Ancien sénateur de la
    IVe République

Election

  • Elu le 8 décembre 1946
  • Fin de mandat le 7 novembre 1948 (Non réélu(e))

Extraits de la table nominative :

Biographie

1940-1958  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

1940-1958

VITTORI (François)

Né le 9 août 1902 à Isolaccio-Di-Fiumorbo (Corse)

Décédé le 23 décembre 1977 à Porri (Haute-Corse)

Conseiller de la République de la Corse de 1946 à 1948

François Vittori est né le 9 août 1902 en Corse dans la commune d'Isolaccio-Di-Fiumorbo.

Membre actif des Jeunesses socialistes en 1919, il adhère l'année suivante au parti communiste suite à la scission du congrès de Tours. Il s'installe ensuite comme contrôleur des PTT à Madagascar où il milite contre les répressions dont sont victimes, en 1928 et 1929, les Malgaches, ce qui lui vaut d'être emprisonné. A partir de 1934, il occupe pendant quatre ans les fonctions de secrétaire national du Secours populaire.

Dès l'éclatement de la guerre civile en Espagne, François Vittori quitte la Grande-Ile pour appuyer les Républicains et devient en 1938 commissaire politique de la 45e brigade La Marseillaise. Sa bravoure lui vaut alors d'être nommé colonel de l'armée républicaine espagnole. Engagé comme lui au sein des brigades internationales, son frère sera tué au cours des combats menés contre les franquistes. Toujours en 1938, il accède au comité central du parti communiste qui le charge de la propagande.

Mobilisé à la déclaration du second conflit mondial, François Vittori retourne en Corse après la défaite de juin 1940 où il prend une part très active à la Résistance. Chef militaire du Front national dans le canton de la Porta, il crée les premiers groupes corses de francs tireurs avant de prendre la tête de l'état-major des FTP. Il réorganise également le parti communiste dans la clandestinité. Président du comité départemental de libération en septembre 1943, il sera décoré à l'issue de la guerre de la médaille militaire et de la croix de guerre 1939-1945 avec palmes.

Il occupe en outre les fonctions de secrétaire du Front national, vice-président des anciens combattants de la Corse et membre suppléant du comité central du parti communiste lorsqu'il se présente aux élections au Conseil de la République du 8 décembre 1946. Arrivé en deuxième position du scrutin par 264 voix contre 347 au candidat radical-socialiste Adolphe Landry sur les 617 exprimées, il remporte le siège de conseiller de la République de la Corse au titre de la représentation interdépartementale.

A la date de la validation de son élection, François Vittori est désigné au bureau du Conseil de la République, comme secrétaire, le 27 décembre 1946. Membre de la commission des pensions tout au long de son mandat, il siège également aux commissions de la France d'outre-mer et des affaires étrangères en 1947 puis à celle de la justice et de la législation en 1948.

Il dépose six propositions de résolution sur le régime de Franco et la situation des anciens combattants et prisonniers de guerre mais également le devenir économique de la Corse en ce qui concerne la reconstruction de la ligne ferroviaire Folelli-Porto-Vecchio, l'alignement du tarif kilométrique maritime sur celui de la SNCF et la suppression de la taxe sur les tabacs. Il développe la plupart de ces questions en séance publique. Il intervient également dans différentes questions budgétaires et prend la parole sur des sujets aussi divers que la défense de la République, l'organisation de la marine marchande, la réforme de la Haute Cour de Justice ou encore la ratification d'un accord franco-italien.

Le 7 novembre 1948, il est en tête de la liste d'Union républicaine et résistante. Arrivée en seconde position du scrutin, cette liste est nettement devancée par celle d'Adophe Landry d'Union des radicaux-socialistes et des républicains-indépendants présentée par le RPF qui remporte les deux sièges à pourvoir et François Vittori perd donc son siège de conseiller de la République de la Corse.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. François VITTORI,
Appartenance politique
Groupe Communiste
Etat-civil
Né le 9 août 1902
Décédé le 23 décembre 1977
Profession
Employé
Département
Corse