Allez au contenu, Allez à la navigation

AGARANDE Henri

Ancien sénateur de la Guyane

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 10 juin 1978 (en remplacement de M. Léopold HEDER, décédé)
  • Fin de mandat le 1er octobre 1980 (ne se représente pas)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires culturelles
  • Membre du Groupe Socialiste

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

AGARANDE (Henri)

Né le 13 septembre 1920 à Fort de France (Martinique)

Décédé le 6 août 1983 à Cayenne (Guyane)

Sénateur de la Guyane de 1978 à 1980

Né en 1920 dans une famille guyanaise modeste, Henri Agarande obtient son brevet élémentaire puis supérieur qui lui permet de devenir instituteur. Il exerce quelques années à Malmanoury, un petit bourg de quelques centaines d'habitants situé près de Sinnamary à mi-chemin entre Cayenne et la frontière de l'ancienne Guyane néerlandaise et qui devait disparaître en 1967 avec la création du centre spatial de Kourou. Après avoir été nommé surveillant général au lycée Félix Eboué de Cayenne, il est promu après guerre directeur du CET Marchoux puis sous-directeur du collège République. Il fonde enfin le CES Madeleine qui deviendra par la suite le collège Paul Kepel. Henri Agarande entre en politique à l'occasion de la création du Parti socialiste guyanais (PSG), lancé par Justin Catayée en février 1956. Le PSG proteste contre la départementalisation de la Guyane, obtenue après-guerre, et revendique pour le territoire d'outre-mer un statut d'autonomie en désaccord avec la SFIO métropolitaine. Henri Agarande est un proche de Justin Catayée, professeur de mathématique au lycée Félix Eboué, héros de la seconde guerre mondiale dans les rangs des Forces Françaises Libres, conseiller municipal de Cayenne depuis 1953, figure du socialisme guyanais (il avait créé la section guyanaise de la SFIO), fondateur du journal Debout Guyane et député de la Guyane à partir de 1958.

Elu en 1964 conseiller général du canton de Cayenne Sud-Est, nommé par la suite membre du Conseil régional de Guyane, Henri Agarande, qui s'est imposé comme un des principaux responsables du PSG, devient sénateur de la Guyane le 10 juin 1978. Il succède au sénateur Léopold Héder décédé, en application de l'article 319 du code électoral qui permet au ministre de l'Intérieur (représenté ici par le secrétaire d'Etat aux Dom-Tom) de remplacer un parlementaire décédé. Léopold Héder, maire de Cayenne, était un proche de Justin Catayée, qu'il avait remplacé à l'Assemblée après le décès accidentel du fondateur du PSG le 22 juin 1962. Apparenté au groupe socialiste, Henri Agarande est nommé en novembre 1978 membre de la commission des affaires culturelles. Pour autant, le nouveau sénateur ne semble pas faire preuve d'une grande activité parlementaire. Aucune question orale, aucune intervention, aucun projet de loi n'émane de sa personne durant les deux années 1979 et 1980. En réalité, ce silence ne doit pas être interprété comme un désintérêt pour le Sénat et le débat législatif, il résulte simplement des problèmes médicaux d'Henri Agarande qui obligent ce dernier à limiter le plus possible ses séjours métropolitains.

Henri Agarande, qui doit déjà abandonner le Conseil général de Guyane en avril 1980 pour raisons de santé, renonce, pour le même motif, à solliciter le renouvellement de son mandat au Palais du Luxembourg à l'occasion des élections sénatoriales du 28 septembre 1980. Il décède le 6 août 1983. Un des trois collèges de Kourou porte aujourd'hui son nom.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Henri AGARANDE, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe Socialiste
Etat-civil
Né le 13 septembre 1920
Décédé le 6 août 1983
Profession
Ancien directeur de collège
Département
Guyane