Allez au contenu, Allez à la navigation

RAINAUD Marcel

Ancien sénateur de l'Aude

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Devenu Sénateur le 12 août 2006 (en remplacement de Raymond Courrière, décédé)
  • Elu le 21 septembre 2008
  • Fin de mandat le 30 septembre 2014 (ne se représente pas)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication
  • Membre du Groupe socialiste et apparentés

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République


RAINAUD (Marcel)

Né le 1er avril 1940 à Talairan (Aude)

Décédé le 10 avril 2020 à Béziers (Hérault)

Sénateur de l'Aude de 2006 à 2014

Fils de viticulteurs de Talairan, dans les Corbières, Marcel Rainaud voit le jour le 1er avril 1940. Après avoir étudié au lycée Henri IV à Béziers et à la faculté des sciences de Montpellier, il obtient une licence de mathématiques appliquées et le certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement technique. Devenu professeur de mathématiques, il enseigne à l'École des métiers des industries textiles, à Lyon, au lycée Jules Fil, à Carcassonne et au collège Pierre et Marie Curie, à Rieux-Minervois.

Adhèrent dès 1958 à la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) puis au Parti socialiste (PS), en 1969, il est élu maire de Talairan, en 1983. Administrant sa commune natale jusqu'en 2000, il en demeure ensuite conseiller municipal jusqu'en 2007.

Siégeant au conseil général du canton de Lagrasse de 1988 à 2011, M. Rainaud préside également le conseil général de l'Aude de 1998 à 2011, ayant succédé à l'ancien secrétaire d'État socialiste Raymond Courrière. Confronté à la gestion des conséquences des inondations tragiques des 12 et 13 novembre 1999, dans l'Aude, il s'emploie à créer le Syndicat mixte des milieux aquatiques et des rivières, dont il assume la présidence de 2002 à 2008, afin de prévenir de semblables catastrophes.

Le 12 août 2006, M. Rainaud devient sénateur de l'Aude, à la suite de la disparition de R. Courrière dont il était le suppléant depuis 1998, après avoir été celui du socialiste Joseph Vidal, à l'Assemblée nationale (1988-1993). Son mandat de sénateur de l'Aude est ensuite consacré par l'élection, le 21 septembre 2008, dès le premier tour, avec 787 des 1 032 suffrages exprimés.

Au Palais du Luxembourg, il s'inscrit au groupe socialiste. D'abord membre de la commission des lois (2006-2008), il siège ensuite à celle des affaires économiques (2008-2011) et à celle de la culture (2011-2014).

Élu d'un département viticole, il déploie une part importante de son activité parlementaire pour plaider la cause des viticulteurs. Sur les sept propositions de loi dont il est l'auteur, deux sont relatives au secteur viticole, déposées en 2008 avec son collègue socialiste de l'Aude, Roland Courteau : l'une relative à la publicité en faveur du vin sur Internet, l'autre qui définit les conditions de paiement lors des transactions commerciales sur le vin. M. Rainaud cosigne également plusieurs propositions de loi visant à préciser les modalités de la publicité sur le vin (2007, 2009 et 2013), à sécuriser les relations contractuelles entre les partenaires de la filière viticole (2012) et à affirmer que le vin fait partie intégrante du patrimoine culturel et gastronomique français (2013). C'est à la viticulture qu'il consacre à la fois sa première et sa dernière intervention au Sénat, respectivement en décembre 2006 à propos de la crise viticole dans la région Languedoc-Roussillon et en mai 2014 sur les recherches relatives aux maladies du bois de la vigne.

M. Rainaud cosigne d'autres propositions de loi avec son collègue R. Courteau sur des sujets divers, tels que l'instauration d'un service citoyen obligatoire (2006), l'inscription d'office de l'ensemble des citoyens français sur les listes électorales (2007), la reconnaissance du vote blanc comme suffrage exprimé (2007) ou la prévention et la lutte contre l'obésité (2008).

Le sénateur de l'Aude s'exprime en séance à propos du service public de l'électricité (2010), des difficultés des collectivités territoriales pour obtenir des financements bancaires (2012), de la politique du logement social (2013) et de l'exportation des ressources forestières françaises (2014).

M. Rainaud approuve la loi constitutionnelle de modernisation des institutions de la Ve République en 2008, la loi relative à la création de la Banque publique d'investissement en 2012, la loi relative à la sécurité et à la lutte contre le terrorisme en 2012 et la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes en 2014.

Le sénateur vote, en revanche, contre la loi autorisant la ratification du traité de Lisbonne modifiant le traité sur l'Union européenne, le traité instituant la Communauté européenne et certains actes connexes en 2008, la loi de réforme des collectivités territoriales en 2010 et la loi interdisant le cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur en 2014. Il s'abstient sur la loi généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d'insertion en 2008, la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet en 2009 et la loi autorisant la ratification de la décision du Conseil européen modifiant l'article 136 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne en ce qui concerne le mécanisme de stabilité pour les États membres dont la monnaie est l'euro en 2012.

Ne se représentant pas aux élections sénatoriales du 28 septembre 2014, et ayant préalablement renoncé à ses mandats de conseiller municipal en 2007 et de conseiller général en 2011, il quitte la vie politique.

Il s'éteint le 10 avril 2020, quelques jours après son quatre-vingtième anniversaire. Il était officier de la Légion d'honneur, du Mérite agricole et des Palmes académiques, ainsi que chevalier de l'ordre national du Mérite.

Sources

Archives du Sénat : dossier personnel de sénateur.

Who's who in France.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Marcel RAINAUD, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe socialiste et apparentés
Etat-civil
Né le 1er avril 1940
Décédé le 10 avril 2020
Profession
Professeur de mathématiques
Département
Aude