Allez au contenu, Allez à la navigation

VILLARD Yves

Ancien sénateur du Cher

  • Vème République

    Ancien sénateur de la
    Ve République

Election

  • Sénateur le 25 octobre 1970 (en remplacement de M. Eugène Jamain, décédé)
  • Fin de mandat le 1er octobre 1971 (non réélu)

Situation en fin de mandat

  • Membre de la commission des affaires sociales
  • Membre du Groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale

Travaux parlementaires

Extraits de la table nominative :

Biographie

Ve République  (Extrait du Dictionnaire des parlementaires français)

Ve République

VILLARD (Yves, Pierre, Ernest)

Né le 15 octobre 1901 à Gracay (Cher)

Décédé le 1er avril 1995 à Bourges (Cher)

Sénateur du Cher de 1970 à 1971

Après des études secondaires au lycée de Châteauroux puis au collège Sainte Barbe à Paris, Yves Villard s'oriente vers des études médicales. Docteur en médecine et en pharmacie, biologiste, il est lauréat de l'Académie de médecine et diplômé de l'Institut Pasteur. Il s'installe comme pharmacien à Bourges en 1928.

En 1939, il est mobilisé et affecté à la Ve armée en tant médecin bactériologiste, responsable de l'ambulance chirurgicale lourde 405. Démobilisé le 15 juin 1940, Yves Villard rejoint la Résistance et fait partie du groupe de Résistance « Libération-Nord ». À ce titre, il participe à l'organisation médicale et au ravitaillement des maquis en produits pharmaceutiques. En 1945, il accepte la vice-présidence du comité du souvenir et se consacre à la recherche et à l'identification des corps des victimes des Nazis. En 1955, il devient président du comité départemental du Cher de la Ligue nationale contre le cancer.

Yves Villard est proclamé sénateur du Cher le 25 octobre 1970 suite au décès du sénateur Eugène Jamain, dont il était le suppléant depuis 1959. Au palais du Luxembourg, il s'inscrit au groupe du Centre républicain d'action rurale et sociale (CRARS) et est membre de la commission des affaires sociales. Au sein de la Haute assemblée, il s'illustre particulièrement au printemps 1971, lors de la discussion de deux projets de loi dans laquelle il intervient en qualité de rapporteur de la commission des affaires sociales, le premier portant sur la modification des articles du code de la santé publique relatifs à la profession d'orthophoniste et le second sur diverses mesures en faveur des personnes handicapées. Lors des élections sénatoriales de 1971, il se présente mais est battu de 6 voix, au second tour de scrutin, par Jacques Genton, candidat des Républicains et indépendants.

En septembre 1973, il se présente aux élections cantonales et est élu dans le canton de Bourges IV, canton nouvellement créé par le décret n°73-764 du 2 août 1973. Il siège au conseil général du Cher jusqu'en 1979, mais après l'achèvement de son mandat, il décide de ne pas se représenter et de se retirer de la vie politique. Il décède le 1er avril 1995 dans sa quatre-vingt quatorzième année.

Yves Villard était titulaire de nombreuses décorations : il était notamment chevalier dans l'ordre la Légion d'honneur à titre militaire, chevalier dans l'ordre national du Mérite, chevalier dans l'ordre de la Santé publique, médaillé de la Résistance et médaillé de la Reconnaissance française.

Afficher le texte

Avertissement : les extraits de tables nominatives et biographies sont issus d'une reconnaissance automatisée des caractères ; merci de nous signaler toute erreur ou coquille.

Photo de M. Yves VILLARD, ancien sénateur
Appartenance politique
Membre du Groupe du Centre Républicain d'Action Rurale et Sociale
Etat-civil
Né le 15 octobre 1901
Décédé le 1er avril 1995
Profession
Médecin
Département
Cher