Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1988

COLLOMB (Francisque), sénateur du Rhône (rattaché administrativement au groupe UC).

NOMINATIONS

- Secrétaire de la commission des affaires économiques.

DÉPÔTS

Avis, présenté au nom de la commission des affaires économiques, sur le projet de loi de finances pour 1989 [n° 87 (88-89)], adopté par l'Assemblée nationale - Industrie - [n° 90 (88-89) tome 4] (21 novembre 1988).

INTERVENTIONS

- Projet de loi de finances pour 1989 [87 (88-89)].

Deuxième partie :

Industrie et aménagement du territoire - I - Industrie- (5 décembre 1988) - Rapporteur pour avis (p. 2223) : amélioration de la situation de l'industrie depuis 1983 et reconstitution du taux de marge des entreprises industrielles - Insuffisante amélioration du commerce extérieur et de l'emploi - Insuffisante rentabilité des biens d'équipement et de l'industrie automobile - Diminution des crédits de ce Budget - Favorable à la priorité accordée au développement des PME, globalement plus rentable que les grandes entreprises et qui rapportent à l'Etat plus d'impôts - Nécessité pour les PMI de réaliser des efforts en matière de recherche et d'exportation - Priorité au développement de l'innovation et à l'accroissement des investissements immatériels et augmentation des crédits de l'Agence nationale de la valorisation de la recherche, ANVAR - Création d'un fonds d'innovation industrielle - Augmentation des crédits destinés aux organismes spécialisés dans les normes - (p. 2224) : nécessaire modernisation de la France pour gagner la bataille de la normalisation - Constate avec satisfaction l'abandon de la politique des accords sectoriels conduite entre 1982 et 1986: machine-outil, filière électronique- Constate que l'essentiel des crédits sont destinés à quatre secteurs : Charbonnages de France, Commissariat à l'énergie atomique, CEA, constructions navales,. fonctionnement des services du ministère de l'industrie - Amélioration de l'industrie automobile et progression de 9,6 % des immatriculations en 1987 surtout au bénéfice de PSA - Maintien de la situation financière fragile de Renault - Souhaite que le Gouvernement tienne la promesse du précédent gouvernement et lui accorde les 12 milliards de francs destinés à apurer sa dette - Favorable à l'évolution du statut de régie de Renault en société anonyme - Constate un déficit du solde extérieur des industries mécaniques - Déficit de l'industrie de la machine-outil et croissance de l'industrie chimique- Année difficile pour les industries électroniques et informatiques en raison du ralentissement de la croissance mondiale - Amélioration de la situation de la sidérurgie en raison du regroupement d'Usinor et de Sacilor - Constate de graves difficultés dans le secteur de l'industrie textile et de la construction navale - Nécessité de veiller à la stricte application de l'accord multifibres, AMF - Dénonce la concurrence japonaise et coréenne dans le secteur de la construction navale - Au nom de la commission des affaires économiques, se déclare favorable à l'adoption des crédits de l'industrie pour 1989.