Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1978

GOUTEYRON (ADRIEN), sénateur de la Haute-Loire (RPR).

Elu sénateur le 11 juin 1978.

NOMINATION

Est nommé membre de la commission des affaires culturelles [30 juin 1978] (p. 1968).

INTERVENTIONS

- Projet de loi de finances pour 1979 (n° 73, 1978-1979).

Deuxième partie :

Universités [27 novembre 1978] (p. 3760) : le budget présenté est marqué par la volonté de doter les universités des moyens nécessaires à un fonctionnement satisfaisant. L'insuffisance, toutefois, des crédits d'aide sociale surtout sur le plan de l'aide directe ; l'exemple des universités de Saint-Etienne, de Lyon et Clermont-Ferrand. Il faut revoir les critères, les modalités de répartition et d'attribution des bourses. L'amélioration de la situation des enseignants : la stabilisation des personnels hors statut, la transformation d'emplois. (p. 3761) : la progression des crédits d'équipement concernant, notamment, la sécurité. Les crédits prévus pour le fonctionnement des universités. Le moment est venu de faire le bilan de l'application de la loi d'orientation de 1968. La mission des universités ; l'exemple de l'arrêté du 16 janvier 1967 relatif au deuxième cycle. La place des universités à côté des grandes écoles et des classes préparatoires. Le travail des services et du ministère sur la carte universitaire. La nécessité d'associer le Parlement aux choix faits par la politique universitaire. La volonté de travail et de sérieux de la plupart des étudiants.

Jeunesse, sports et loisirs. - I. - Jeunesse et sports [4 décembre 1978] (p. 4110) : la loi du 29 octobre 1975 et la responsabilité de l'Etat dans les enseignements de l'éducation physique et sportive : Un budget qui est encore trop chichement mesuré. Le plan de relance du sport ; les conditions de sa mise en oeuvre et la date de son lancement. Les aides pour le sport à l'université. Les heures supplémentaires et l'insuffisance des postes. Le nombre d'étudiants en éducation physique. La nécessité de rendre l'enseignement sportif plus attractif. L'enseignement du sport à l'école primaire et la révision de la formation initiale des instituteurs. L'inadaptation des modèles d'équipement sportif aux besoins des communes, notamment rurales. La consommation des crédits ; la complexité et la rigidité des normes et le coût des équipements à réaliser. L'accent doit être mis sur des installations plus polyvalentes et moins onéreuses. (p. 4111) : la nécessité d'augmentation des subventions de l'Etat. La construction des équipements sportifs. Les crédits du franc-élève.

Education [7 décembre 1978] (p. 4332) : l'évolution du budget de l'éducation. La stagnation des crédits de bourse : les injustices du barème ; la décentralisation souhaitable en ce domaine. (p. 4333): les crédits d'équipement : les collèges vétustes. Le recrutement des enseignants ; les postes mis au concours ; les disciplines pléthoriques et les disciplines nouvelles. La nécessité de la réforme de la formation des professeurs du second degré indemnité et le statut des chefs d'établissement. La formation es instituteurs ; les écoles normales. La réforme du système éducatif. Le groupe RPR votera ce budget.