Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1983

LEJEUNE (Max), sénateur de la Somme (GD).

NOMINATIONS

- Membre de la commission des affaires étrangères.

Est nommé de nouveau membre de cette commission (5 octobre 1983) (p. 2267).

- Est nommé membre suppléant de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi modifiant le code du service national (9 juin 1983) (p. 1532).

Est nommé membre suppléant de la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte sur les dispositions restant en discussion du projet de loi relatif aux conditions d'accès au corps des ministres pénitentiaires (28 juin 1983) (p. 2066).

DÉPÔTS

Avis, présenté au nom de la commission des affaires étrangères, sur le projet de loi de finances pour 1984 [61 (83-84)] adopté par l'Assemblée nationale - Défense- Section Marine [65, tome VIII (83-84)] (21 novembre 1983).

INTERVENTIONS

- Projet de loi relatif à la pêche en eau douce et à la gestion des ressources piscicoles [n° 190 (82-83)] - (18 mai 1983) - Art. 4: Art. 410 du code rural (p. 916) : son amendement n° 79 déposé avec M. Charles-Edmond Lenglet qui le soutient: fixation du débit minimum par les administrations locales : devenu sans objet.

- Question au Gouvernement : implantation de la compagnie Boussac Saint-Frères à Abbeville - (16 juin 1983)- (p. 1705) : plan de restructuration de la compagnie Boussac Saint-Frères et emploi - Modalités d'implantation d'une fabrique de papier - Apports financiers - (p. 1706) : emploi.

- Projet de loi sur l'enseignement supérieur [n° 384 (82-83)] - Suite de la discussion - (27 octobre 1983) - Discussion générale (p. 2499) : adoption de ce projet conduisant au déclin du pays - Nivellement des formations par le bas- Dévalorisation du capital de recherche scientifique- Syndicalisation des établissements d'enseignement supérieur - Sélection nécessaire et démocratique - Nécessité de diversifier les formations offertes dès le premier cycle pour accroître le nombre d'étudiants bien formés - Importance du nombre d'étudiants étrangers en France et problème de leur niveau - Effets nocifs à terme sur les recherches de défense - Organisations communistes, les seules favorables à ce texte en milieu universitaire - Se déclare opposé au texte de ce projet ne correspondant ni aux exigences de l'intérêt national, ni à la considération que l'on doit porter à la jeunesse.

- Projet de loi de finances pour 1984 [61 (83-84)].

Deuxième partie :

Défense et service des essences - (2 décembre 1983)- Rapporteur pour avis (section marine) - (p. 3659) : projet de budget pour 1984 : montant et répartition des crédits- Autorisations de programme et crédits de paiement- Diminution des ressources affectées aux carburants: économies d'énergie ; maintien des durées d'entraînement - Entretien programmé de la flotte de surface - Dépenses en capital - Titre V : études, recherches et prototypes ; aéronautique navale : avion de patrouille maritime Atlantique 2 - Programme de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) - Porte-avions ; exemple du conflit des Malouines - Porte-avion à propulsion nucléaire - Force océanique stratégique (FOST) - Avenir du programme de constructions neuves de bâtiments de surface - Missions de service public - Dépenses d'infrastructures immobilière- (p. 3660) : commandes et livraisons de la marine et de l'aéronautique navale pour 1984: sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) ; Aviso ; patrouilleurs ; chasseurs de mines tripartites (CMT) ; autres bâtiments ; programme des corvettes ; industrialisation de l'Atlantique 2 ; hélicoptères ; avions Gardian ; avions-école - Missions de service public : bâtiments civils - Personnel militaire de la marine : légère déflation des effectifs ; personnel opérationnel ; pyramide des grades - Recrutements et engagements - Personnel sous contrat ; personnel féminin de la marine ; embarquement- Avis défavorable de la commission sur ce budget.

Départements et territoires d'outre-mer - (6 décembre 1983) - (p. 3811) : liens historiques entre la France et les Français d'outre-mer - Evolution nécessaire au sein de la République française - Exemple du statut de Mayotte ; équipement portuaire demandé - Polynésie et Nouvelle-Calédonie : convoitises des pays limitrophes sur la zone d'exclusivité économique en mer profonde de la France- Volonté de rester française de la population mélanésienne - Demande l'élection d'une nouvelle assemblée territoriale.

- Question au Gouvernement : crise industrielle dans la Somme - (15 décembre 1983) - (p. 4257) : regrette l'absence du ministre de l'industrie - Aggravation de la crise industrielle dans la Somme - Restructuration de la société Boussac-Saints Frères - Nombreux licenciements- (p. 4258) : transfert à Roanne de l'implantation de la fabrique de papier Peaudouce, initialement promise à Abbeville - Dépôt de bilan de la société Dunlop à Amiens et des sociétés Liné et Titan-Cazeneuve à Albert- Réduction d'activité de la SNIAS à Méaulte - Situation incertaine de la société française de coordination textile de Villers-Bretonneua - Intentions du Gouvernement au regard de la reconversion industrielle de la Somme - (p. 4259) : promesse renouvelée d'implantation de l'usine Peaudouce à Abbeville - Opération Télétel dans la région Picardie- Action des élus locaux pour développer les industries nouvelles.