Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1974

PARISOT (M. HENRI) [Vosges].

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées [4 octobre 1974].

Dépôts législatifs :

Rapport, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, sur le projet de loi, adopté par l'Assemblée nationale, autorisant les nominations dans le corps des contrôleurs divisionnaires des transmissions du ministère des armées au titre des années 1968, 1969, 1970, 1971, 1972 et 1973 [26 juin 1974] (n° 240).

Rapport, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, sur le projet de loi, adopté par l'Assemblée nationale, portant intégration de certains fonctionnaires titulaires de l'école polytechnique dans des corps de fonctionnaires du ministère de la défense [26 juin 1974] (n° 241)

Rapport, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des foi ces armées, sur le projet de loi, adopté par l'Assemblée nationale, autorisant des nominations dans le corps des secrétaires administratifs en chef des services extérieurs du ministère des armées au titre des années 1969, 1970, 1971 et 1972 [26 juin 1974] (n° 242).

Avis, présenté au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées (section commune et section gendarmerie), sur le projet de loi de finances pour 1975, adopté par l'Assemblée nationale [21 novembre 1974] (n° 102.- Tome IV).

Intervention :

Intervient dans la suite de la discussion du projet de loi de finances pour 1975, adopté par l'Assemblée nationale [27 novembre 1974]. - DEUXIÈME PARTIE. - MOYENS DES SERVICES ET DISPOSITIONS SPÉCIALES. - DÉFENSE. - En qualité de rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, pour la section commune et la section gendarmerie, fait état des mesures nouvelles intéressant l'ensemble des personnels militaires, souligne notamment l'effort significatif en faveur de l'amélioration de la condition militaire, l'augmentation du prêt des soldats du contingent, le nouveau statut du service de santé, la politique instaurée en matière de relations publiques (p. 2080, 2081).