Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1975

PARISOT (M. HENRI) [Vosges].

Interventions :

Prend part, en tant que rapporteur pour avis de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées, à la discussion du projet de loi de finances pour 1976, adopté par l'Assemblée nationale. - Suite de la discussion [25 novembre 1975]. - DEUXIÈME PARTIE. - DÉFENSE. - Section commune et section gendarmerie. - Note que l'effort accompli en faveur des personnels se traduit pour la section commune par des « mesures nouvelles englobant les crédits nécessaires à l'application de la loi portant réforme du statut des militaires (p. 3713) ; souligne également que si le maintien prioritaire de la capacité nucléaire de la France est marquée par ce budget aucune mutation n'intervient en revanche dans le domaine des armements conventionnels (p. 3714) ; évoque les problèmes du service de santé des armées (problèmes des départs après carrière courte) ainsi que le développement des activités du S.I.R.P.A. (service d'information et de relations publiques des armées) (ibid.) ; analyse ensuite la section gendarmerie (p. 3714, 3715) ; déclare que la gendarmerie se trouve à un tournant .dans l'accomplissement de sa tâche de police judiciaire (p. 3715) ; elle doit rechercher des formules nouvelles pour faire face à l'évolution de la criminalité (ex. : création de « groupes d'interventions ») (ibid.) ; aborde les questions des effectifs et du casernement (ibid.) ; juge positive l'expérience des gendarmes auxiliaires (ibid.) ; déplore la trop faible importance des crédits affectés à l'instruction des appelés (ibid.) ; interroge M. le ministre sur les problèmes de la construction de logements et de casernements (ibid.).