Allez au contenu, Allez à la navigation

Extrait de la table nominative 1977

VOILQUIN (ALBERT), sénateur des Vosges (U. R. E. I.).

Elu sénateur le 25 septembre 1977.

NOMINATION

Est nommé membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées [6 octobre 1977].

DEPOT

Avis présenté, au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées sur le projet de loi de finances pour 1978, adopté par l'Assemblée nationale ; défense. - section air (n° 91 ; tome VII) [22 novembre 1977].

INTERVENTIONS

Projet de loi de finances pour 1978 (n° 87).

Deuxième partie :

Défense [29 novembre 1977]. - Rapporteur pour avis (section Air) (p. 3215) : les missions de l'armée de l'air. Sa participation à la force de dissuasion : les Mirage IV et les missiles S. S. B. S. du plateau d'Albion. La capacité de riposte immédiate. La multiplicité et la complexité des matériels. La haute qualification des personnels. Les aspects positifs du projet de budget de la section Air pour 1978 : le redressement d'une situation difficile. Les sujets de préoccupation. La part de la section Air dans le budget de la défense est inférieure à celle qui avait été définie par la loi de programmation du 19 juin 1976. Le retard cumulé de 1977 et 1978 en crédits de paiement. La progression des crédits de paiement et des autorisations de programme. Les crédits du titre III : les dépenses de rémunération. L'approvisionnement en carburants et l'entretien programmé des matériels. La stabilité des effectifs budgétaires. L'amélioration de la condition militaire et les réformes statutaires. La diminution du nombre des départs volontaires. L'avancement semi-automatique au grade de lieutenant-colonel. La fin des difficultés précédemment ressenties dans le recrutement des sous-officiers. Le ralentissement de l'avancement qui en résulte : le temps de service moyen pour l'accession à l'échelle 4 ; les mesures possibles d'incitation au départ. La création du corps des majors. Le plan de revalorisation des unités de protection et défense des bases. Les améliorations possibles : augmentation du nombre d'échelles de solde n° 4, revalorisation de certaines indemnités, octroi d'une prime de service de 5 p. 100 aux officiers. (p. 3216) : l'activité aérienne insuffisante retenue pour l'entraînement des pilotes de combat et pour l'aviation de transport. Les allocations en carburants. L'entretien programmé des matériels aériens. La poursuite nécessaire, pour les années à venir, de l'effort de rétablissement en matière d'activité aérienne. Les crédits du titre V : les crédits de paiement et les autorisations de programme. Les crédits d'études. La priorité donnée au Mirage 2000. Le maintien de la flotte d'appareils de combat à 450 unités. Le retard pris dans les commandes. Le monoréacteur Mirage 2000 et son moteur M 53. Les autres avions : Noratlas, Transall, Alphajet. La sécurité des installations implantées en dispositif antiaérien. L'amélioration des moyens de détection et de défense à basse altitude. (p. 3217) : les problèmes non résolus. L'avis favorable de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées à l'adoption du budget de la section Air.