Allez au contenu, Allez à la navigation

Transports

Proposition de décision du Conseil relative à la conclusion par la Communauté européenne de l'Accord d'Adhésion de la Communauté européenne à la Convention relative aux transports internationaux ferroviaires (COTIF) du 9 mai 1980 telle que modifiée par le protocole de Vilnius du 3 juin 1999.

COM (2003) 696 final  du 17/11/2003

Examen dans le cadre de l'article 88-4 de la Constitution

Texte déposé au Sénat le 27/11/2003
Examen par la délégation le 15/04/2004

Transports

Adhésion à la COTIF

Texte E 2451 - COM (2003) 696 final

(Procédure écrite du 15 avril 2004)

Cette proposition a pour objet d'autoriser l'adhésion de la Communauté à la Convention relative aux transports internationaux ferroviaires (COTIF).

L'organisation intergouvernementale pour les transports internationaux ferroviaires (OTIF) existe depuis 1985. Elle comprend quarante-trois membres. Le comité administratif, qui est l'organe de contrôle administratif et financier, est actuellement présidé par la France. Son rôle est de définir des règles uniformes concernant le transport international ferroviaire de voyageurs et de bagages, d'élaborer des règlements relatifs au transport international ferroviaire des marchandises dangereuses, des wagons de particuliers, des conteneurs et des colis express.

En 1999, les États parties ont adopté le protocole de Vilnius qui étend les compétences de l'OTIF à de nouveaux domaines :

- contrats d'utilisation des véhicules en trafic international ;

- contrats d'utilisation d'infrastructure ferroviaire en trafic international ;

- validation des normes techniques ;

- admission technique de matériel ferroviaire.

Ce protocole entrera en vigueur lorsqu'il aura été ratifié par plus des deux tiers des États membres.

L'adhésion de la Communauté à cette convention ne pose pas de difficultés, la plupart des matières traitées par l'OTIF relevant de la compétence communautaire. Aussi, la délégation a décidé de ne pas intervenir à propos de ce texte.