Allez au contenu, Allez à la navigation

COMPTES RENDUS DE LA COMMISSION DE LA CULTURE, DE L'EDUCATION ET DE LA COMMUNICATION


Mardi 19 juin 2012

- Présidence de Mme Marie-Christine Blandin, présidente -

Mission d'information sur le métier d'enseignant - Publication du rapport

Mme Marie-Christine Blandin, présidente. - Je remercie Mme Colette Mélot et Mme Brigitte Gonthier-Maurin d'avoir présidé et rédigé le rapport de la mission d'information sur le métier d'enseignant.

Mme Brigitte Gonthier-Maurin, rapporteure. - Je souhaite vous faire part de quelques précisions et des derniers enrichissements apportés au rapport.

Pour faire suite aux demandes des uns et des autres, j'ai apporté des précisions sur les points suivants : la mobilisation positive des enseignants, l'insuffisance de la médecine du travail et de la médecine scolaire, l'accompagnement des enseignants en fin de carrière. Les chiffrages ont disparu afin d'éviter toute erreur d'interprétation.

Ce rapport n'est pas exhaustif et n'a pas vocation à tout traiter. Ainsi, la situation dans les DOM-TOM a-t-elle été évoquée sans être approfondie.

Par ailleurs, ont été annexées à ce rapport les contributions des groupes UMP, socialiste et RDSE qui seront fortes utiles pour nos débats à venir.

M. Jean-Étienne Antoinette. - J'ai en effet remarqué et regretté l'absence d'une approche pointue de l'enseignement en outre-mer où l'échec scolaire est très important.

Mme Marie-Annick Duchêne. - Je souhaite vous soumettre ma contribution personnelle à cette analyse. A mon avis, l'émancipation représente le mot-clé du rapport qui définit le projet politique que le rapporteur assigne à l'école. Ainsi, je comprends mieux l'évocation de la IIIe République de Jules Ferry que la référence à la République de Platon dont le 7e livre décrit plutôt un modèle de « communisme aristocratique » peu émancipateur. Si je suis également très favorable à la création d'un véritable service de gestion des ressources humaines, sur d'autres points, je suis plus mitigée. Je suis réservée sur la préscolarisation qui entraînerait des coûts importants pour les collectivités et sur la rénovation des instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM).

Mme Marie-Christine Blandin, présidente. - Cette commission est très attachée au respect des formes. Aussi, si votre contribution personnelle peut être transmise à titre amical, elle ne pourra figurer dans le rapport, n'ayant pas été déposée dans les délais.

Pour votre information, n'ayant pas de membres EELV dans cette mission, il n'y aura donc pas de contribution de ce groupe.

M. Jean-Claude Carle. - L'UMP a apporté une contribution à ce rapport dont nous ne partageons pas la totalité des préconisations. Par contre, nous ne nous opposons pas à sa publication.

Mme Françoise Cartron. - Nous approuvons le fond et la forme de ce rapport auquel nous avons ajouté une contribution.

Mme Françoise Laborde. - Le RDSE approuve également ce rapport et a transmis une contribution.

M. Michel Le Scouarnec. - Naturellement, nous approuvons le fond et la forme du rapport.

Mme Marie-Christine Blandin, présidente. - Il en est de même pour le groupe EELV.

La commission autorise la publication du rapport de Mme Brigitte Gonthier-Maurin, rapporteure de la mission d'information sur le métier d'enseignant, sous la forme d'un rapport d'information.

Mme Marie-Christine Blandin, présidente. - Je souhaite vous faire part d'une information. J'ai rencontré la directrice culture des Alliances françaises au Brésil qui m'a expliqué leur fonctionnement particulièrement difficile dans le nouveau cadre de l'Institut français.

Chaque année, la Fondation Alliance française met à l'honneur les Alliances françaises d'un pays invité, en proposant une série d'évènements culturels et artistiques à Paris et en Ile-de-France. En 2012, le Brésil est à l'honneur dans le cadre du festival « Alliance en résonnance ».