Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 22 septembre 2009

Rappel au Règlement

M. Guy Fischer. - Rappel au Règlement ! La mobilisation pour défendre le service public de La Poste grandit. A l'instant même se tient devant le Sénat la manifestation unitaire du personnel de cette grande entreprise publique, l'un des ciments de notre société, le plus ancien des services publics, créé en 1464 par Louis XI.

Le Gouvernement tente de tromper les postiers, les usagers, la société dans son ensemble. (Exclamations à droite ; M. Jacques Gautier fait mine de jouer du violon) A terme, le pouvoir veut privatiser La Poste, (nouvelles exclamations à droite) après l'avoir transformée en société anonyme.

M. Guy Fischer. - Après France Télécom, GDF et aujourd'hui EDF, (applaudissements à gauche) c'est à la SNCF que les financiers et leurs représentants politiques s'attaqueront demain ! Notre peuple refuse cette libéralisation. Nicolas Sarkozy et consorts ne jurent que par la refondation du capitalisme : décidément, il y a loin entre le discours et la réalité !

Selon les rumeurs, ce projet de loi serait examiné en urgence par le Sénat dès le 2 novembre.

Mme Annie David. - Ce n'est pas possible !

M. Guy Fischer. - Avec tous ceux qui s'exprimeront du 27 septembre au 3 octobre dans le cadre d'une grande votation citoyenne contre la privatisation et le changement de statut, nous exigeons la consultation du peuple français par référendum.

M. Gérard Dériot. - Rien que ça !

M. Guy Fischer. - J'invite notre assemblée et le Président Larcher à accueillir cet après-midi les délégations des manifestants, et je m'apprête, avec mes collègues du groupe CRC-SPG, à quitter l'hémicycle (on fait mine de s'en désoler à droite) pour aller à leur rencontre. (Applaudissements sur les bancs CRC-SPG)

M. le président. - Je vous donne acte de votre rappel au Règlement.