Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

LA LIBERTÉ RETROUVÉE, LA SOUVERAINETÉ RESTAURÉE



 

 

Les premières élections de la Libération

Bien qu'elle n'ait jamais cessé, la vie politique reprend peu à peu un cours normal avec la reconstitution des partis politiques. Les femmes s'apprêtent à voter pour la première fois.

La reconstitution des partis

Ni la présence des partis politiques dans les deux assemblées représentatives de la France Combattante, l'Assemblée consultative d'Alger et le Conseil national de la Résistance, ni leur représentation au CFLN, puis au GPRF, ne valait reconstitution officielle. Celle-ci a lieu à l'automne 1944.

Le premier parti à se reconstituer est le parti communiste, qui fort de son action dans la Résistance se présente à la Libération comme le « parti des fusillés ». Dès le 31 août 1944, Jacques Duclos - Maurice Thorez ne rentrera en France que le 27 novembre - réunit les responsables présents à Paris. Le comité central convoqué à Ivry en janvier 1945 adhère à la politique de retour à l'ordre républicain. Le parti compte 60 000 adhérents à la Libération,  plus de 380 000 à la fin 1944, il en aura 800 000 en 1946.

SUITE...