Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Colloque Moyen-Orient



retour sommaire suite

4. Un marché pétrolier favorable aux pays producteurs.

L'environnement pétrolier reste extrêmement favorable pour les producteurs, avec un prix du baril qui a déjà atteint plus de 70 dollars. Compte tenu de l'évolution actuelle du marché, il est peu probable que ce prix recommence à baisser, sauf dans le contexte, encore éloigné, de l'après-pétrole.

5. Investissement dans les hydrocarbures

Il est intéressant de se pencher sur les chiffres des investissements dans le secteur des hydrocarbures entre 2006 et 2010. Les investissements en énergie sur les périodes 2005-2009, 2006-2010 et 2007-2011 sont également intéressants. Une hausse progressive du montant des investissements est prévue, en raison non seulement du développement de la production, mais également de la maintenance de gisements vieillissants, de nouveaux projets de raffinage, etc.

Une partie de ces chiffres est également due à l'inflation liée aux coûts de production et de mise en oeuvre des projets.

6. Les énergies nouvelles : encore embryonnaires

Mis à part l'Iran qui consomme de l'hydroélectricité et du charbon, le bilan de la région est largement dominé par les hydrocarbures. Quelques initiatives sont également menées en Arabie Saoudite et aux Emirats avec des projets de construction d'un village solaire ou d'énergie éolienne.

La question du nucléaire reste posée. L'initiative iranienne en matière civile a inspiré les pays du CCG, qui ont rencontré, en mai 2007, une délégation de l'AIEA.

retour sommaire suite