Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Colloque Moyen-Orient



retour sommaire suite

c. Les défis

Le secteur des banques islamiques est très diversifié. Ainsi, les critères d'acceptabilité de certains produits ne sont-ils pas nécessairement les mêmes. Enfin, bien que ces banques aient besoin d'actifs, généralement, elles ont plutôt des objectifs de court terme.

En conclusion, le Golfe n'est pas une « grande lessiveuse ». Si BNP travaille dans cette zone dans un souci de compliance, un risque de réputation pouvant lui coûter beaucoup plus cher qu'un risque de crédit, ces banques semblent disposer aujourd'hui d'équipes de conformité extrêmement complètes, en termes non seulement de fiabilité mais également de suitability. Dans ce cadre, Dubaï constitue sans doute l'exception notoire.

Néanmoins, sur les autres grands pays, l'engagement des autorités et les systèmes en place sont tout à fait performants. Les risques sont donc relativement limités. Même Dubaï commence à se plier aux normes internationales.

retour sommaire suite