Allez au contenu, Allez à la navigation

La prévention et la prise en charge de l'obésité

Rapport de M. Gérard DÉRIOT, fait au nom de l'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé n° 8 (2005-2006) - 5 octobre 2005

Avec vingt ans de décalage sur les États-unis, la France est confrontée, comme ses voisins européens, à une prévalence croissante de l'obésité dans sa population. Le phénomène touchait, en 2003, 11% des adultes et 4% des enfants; il ne cesse de s'aggraver depuis lors, tout âge, sexe et milieu social confondus, à tel point que l'on parle aujourd'hui d'une véritable épidémie.

Soucieux des conséquences sanitaires, financières, psychologiques et humaines de cette évolution dramatique, l'OPEPS a confié à l'Inserm la réalisation d'une étude. Conduite par une équipe pluridisciplinaire, elle dresse, pour la première fois, un tableau complet des multiples déterminants de l'obésité et de l'interaction qu'ils peuvent avoir : marqueurs génétiques, alimentation trop calorique, insuffisance et coût relatif de l'activité physique, prix élevé des fruits et légumes, rôle du niveau d'éducation, de l'environnement urbain et des loisirs sédentaires.

Ce rapport présente un bilan de la situation actuelle et une évaluation des programmes de prévention et de prise en charge de l'obésité mis en oeuvre en France depuis 2000. Il fait le point sur l'état des recherches scientifiques, médicales et économiques et propose de nombreuses pistes pour mener une politique de prévention associant les partenaires concernés et destinée à la population dans son ensemble. Ses propositions serviront de base aux travaux parlementaires, notamment dans le cadre des prochaines lois de financement de la sécurité sociale.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique