Allez au contenu, Allez à la navigation

Lieux de mémoire : comment ne pas les oublier

Rapport d'information de M. Charles GUENÉ, fait au nom de la commission des finances n° 65 (2007-2008) - 31 octobre 2007

Les associations d'anciens combattants ont régulièrement fait état de la détérioration, quand ce n'est pas de la profanation, de cimetières européens civils mais également de nécropoles militaires en Algérie. Elles ont également constaté le mauvais état d'entretien de nombreuses sépultures militaires à l'étranger. C'est dans ce contexte que s'est déroulé le contrôle sur les lieux de mémoire en Algérie, notamment à Mers el Kébir, en Macédoine et en Grèce, mais également en France.

M. Charles Guené, rapporteur spécial de la mission « Anciens combattants, mémoire et liens avec la Nation », pour permettre que l'entretien, la rénovation et l'édification du patrimoine de mémoire soient assurés dans des délais raisonnables, préconise le regroupement dans un même service des différents intervenants. Il engage, également, l'Etat à réfléchir à l'existence et, le cas échéant, à la définition d'une véritable politique de mémoire.

Enfin, la commission a souhaité, se référant à l'exemple étranger et pour résoudre les nombreux problèmes soulevés par l'organisation actuelle, que soit étudiée la création d'une fondation ou d'un établissement public chargé des lieux de mémoire liés aux combats de la Nation.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique