Allez au contenu, Allez à la navigation

Finlande : le bon élève des systèmes éducatifs occidentaux peut-il être un modèle ?

Rapport d'information de Mme Colette MÉLOT, M. Pierre MARTIN, Mme Françoise CARTRON, M. Claude DOMEIZEL et Mme Lucienne MALOVRY, fait au nom de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication n° 399 (2009-2010) - 7 avril 2010

Une délégation de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication s'est rendue en Finlande, du 7 au 9 septembre 2009, pour y étudier la politique éducative.

Pourquoi la Finlande ? Parce que ce pays est le meilleur élève des systèmes éducatifs occidentaux d'après les enquêtes PISA conduites par l'OCDE, et fait figure de modèle.

L'exemple finlandais est en effet séduisant, puisque ce pays semble avoir trouvé réponse à des questions aussi difficiles que la recherche de l'équité et de l'efficience du système, la conciliation de cette équité avec une forte autonomie des acteurs du système, ou encore la forte réduction de l'échec scolaire.

Cette mission a eu pour double objectif :

- de présenter les spécificités et l'organisation du système éducatif finlandais ;

- d'étudier de quelle manière notre pays pourrait utilement s'en inspirer.

Certes, tout modèle comporte ses propres limites et zones d'ombre. En outre, aucun n'est facilement transposable, ceci d'autant plus que la Finlande présente un certain nombre de spécificités liées notamment à sa propre culture ainsi qu'à sa situation géographique et démographique.

Pour autant, l'observation des réussites étrangères peut toujours être utilement une source de réflexion, voire d'inspiration, pour les pays partenaires.

C'est pourquoi le présent rapport invite à la réflexion, l'exemple finlandais pouvant être un support utile pour des réflexions fructueuses dans notre pays.

Tous les documents de la rubrique