Allez au contenu, Allez à la navigation

Kirghizistan et Tadjikistan, les voies d'un développement au fil de l'eau ...

Rapport de groupe interparlementaire d'amitié n° 100 - 19 septembre 2011

Célébrant cette année le 20ème anniversaire de leur indépendance, le Kirghizistan et le Tadjikistan -nés, comme les autres Républiques d'Asie centrale, de l'implosion de l'ex-URSS restent encore méconnus de la plupart de nos compatriotes.

Depuis 1991, ces deux États ont vécu des évolutions politiques bien différentes. Mais en dépit de leur situation économique difficile, ils disposent, l'un comme l'autre, d'un atout considérable, quoique mal valorisé : véritable « château d'eau » de l'Asie centrale, leurs montagnes les dote d'un immense potentiel de production d'eau douce et d'hydro-électricité.

Situés non loin de l'Afghanistan et du Pakistan, le Kirghizistan et le Tadjikistan sont aussi des interlocuteurs de premier plan pour les pays européens dans leur lutte contre le terrorisme, l'islamisme radical et le trafic de stupéfiants.

La mission conduite par le groupe d'amitié France-Asie du Sénat en avril 2011 a permis de faire le point sur tous ces aspects et, par la même occasion, de rencontrer sur place deux acteurs importants de la stabilité et du développement de cette région : le Détachement aérien français au Tadjikistan (relais logistique des opérations en Afghanistan) et le Réseau des Agences ismaéliennes de Développement (Aga Khan Development Network).

Tous les documents de la rubrique