Allez au contenu, Allez à la navigation

La Villa Médicis : relever le défi de l'histoire

Rapport d'information de M. André GATTOLIN, fait au nom de la commission des finances n° 7 (2016-2017) - 5 octobre 2016

L'Académie de France à Rome, plus connue sous le nom de « Villa Médicis », fait certainement partie des opérateurs du ministère de la Culture les plus connus du grand public. Ses missions sont plurielles : elle doit à la fois accueillir des artistes en résidence (c'est la mission dite « Colbert »), organiser des manifestations culturelles (mission « Malraux ») et protéger le patrimoine dont elle est dépositaire (mission « Patrimoine »).

Quinze ans après le dernier rapport sénatorial portant sur l'Académie de France à Rome, établi par Yann Gaillard au nom de la commission des finances en 2001, le rapporteur spécial du budget de la culture André Gattolin fait le point sur la gestion de cette institution qui occupe une place tout à fait singulière dans le paysage des opérateurs de la culture français.

Il formule dix-huit recommandations pour rénover le séjour des pensionnaires et pérenniser la soutenabilité budgétaire de l'institution, proposant en particulier de remettre à plat le statut et le mode de calcul des bourses des pensionnaires.

A lire aussi

Tous les documents de la rubrique