Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Intervention de M. le Président du Sénat
Déplacement dans l’Indre
Visite inaugurale de la ferme thérapeutique
Vendredi 18 septembre 2015

Monsieur le Président,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Directeur général,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

Je voulais vous dire le plaisir que j’ai d’être parmi vous, aujourd’hui, pour l’inauguration de cette ferme thérapeutique.

C’est d’abord pour moi l’occasion d’un hommage à l’action sociale du Conseil départemental de l’Indre. Vous avez, ici, une structure originale, fruit de l’histoire et de la générosité d’une famille : c’est l’établissement public départemental Blanche de Fontarce. La présidence de son Conseil d’administration est assurée par le Sénateur Pinton dont je connais l’attachement aux questions sociales.

Implanté à Châteauroux depuis le début du XXème siècle, cet établissement public est l’instrument du Conseil départemental pour assurer sa mission de protection de l’enfance et accueillir les mineurs en danger. Mais son action va au-delà, puisque l’établissement public départemental gère également trois sites destinés aux personnes handicapées. Et à ces différentes structures s’ajoute donc, maintenant, cette ferme thérapeutique pour le retour à la vie sociale qui va accueillir de jeunes adultes en grande difficulté sociale mais aussi psychologique.

Elle a été financée par les fonds propres de l’établissement public départemental ainsi que par des prêts aidés de l’Etat. Je suis évidemment sensible à cette articulation d’une action départementale et d’un soutien de l’Etat.

C’est un lieu d’accueil et d’accompagnement. Il est expérimental. Il sera financé par les intéressés eux-mêmes avec une partie de leur AAH ou du RSA et par une participation du Conseil départemental. Là encore, cet effort partagé est exemplaire.

Mais le plus exemplaire, c’est la conception même de la ferme qui vise à permettre la réinsertion dans la vie sociale à travers l’apprentissage des taches de la vie quotidienne dans une ferme et des activités de culture maraichère, de production de miel, d’élevage de basse-cour et de proximité avec des chevaux. Cela ne peut que combler deux anciens vétérinaires…

En lien avec vos partenaires, CAF, associations, services de la justice, chaque personne accueillie aura un projet de réinsertion.

C’est donc pour moi aussi une occasion de rendre hommage à l’action de tous les travailleurs sociaux qui vont intervenir sur ce projet en particulier, mais plus généralement à tous ceux et celles qui œuvrent pour l’insertion des personnes en difficulté dans ce département. Je connais leur force de conviction et l’attachement qu’ils portent à leur travail. Ils portent nos valeurs républicaines : le respect des personnes accueillies et de leurs droits, l’égalité de traitement et la nondiscrimination.

La réalisation de cette ferme thérapeutique s’inscrit dans la logique de solidarité active qui guide notre société.

Je sais que le département de l’Indre, sous la direction de Louis Pinton, aura à cœur de poursuivre dans cette voie.

Quand on mobilise les efforts de tous, on obtient des résultats. Ils sont là sous nos yeux.

Je vous remercie.