Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Discours du Président du Sénat
Dîner de soutien aux chrétiens d’Orient
Rambouillet
26 novembre 2015



Monsieur le Maire de Rambouillet,
Monsieur le Député,
Monseigneur, (Dominique Rey)
Mesdames et Messieurs les élus,
Chers amis,

Je tiens à vous dire combien je suis heureux d’être parmi vous ce soir à Rambouillet où nous sommes réunis à l’initiative de Jean-Frédéric Poisson pour exprimer notre soutien aux Chrétiens d’Orient.

Les chrétiens d’Orient portent un message d’amour, un message de paix depuis plus de deux mille ans : le message du Christ, sur une terre déchirée…

Déchirée par la guerre, déchirée par la barbarie de Daesh qui impose son message de mort et de haine, en violant, en torturant et en assassinant, qui plus est… au nom de Dieu !
Comme l’a déclaré le Pape François : « Il s’agit là d’un blasphème ! »

Comme vous, je ne peux m’empêcher d’établir un lien fort entre les terribles évènements qui viennent de frapper notre pays et sa capitale, il y a quelques jours, et les exactions commises envers nos frères chrétiens en Orient et au Moyen-Orient.

Rien ne distingue les 130 victimes tombées sous les balles de ces barbares au Bataclan, dans les cafés parisiens et au Stade de France, des chrétiens d’Orient déportés, martyrisés et crucifiés !

Ils sont tous unis à présent, ce soir nous sommes avec eux par la pensée et la prière.

Ensemble, nous portons cette espérance qui fait que l’amour sera plus fort que la mort ! L'amour ne disparaît jamais...la mort n'est rien disait Saint-Augustin.

Rien ne justifie de telles persécutions qu’il s’agisse d’attaques à l’encontre de croyances relevant de la spiritualité de chacun ou d’attaques à l’encontre des valeurs qui sont celles de notre République : la Liberté, l’Égalité et la Fraternité !

Les exactions commises à l’encontre d’une minorité, et la destruction de ses lieux de culte, au nom d’une pensée maléfique, ne peuvent que nous rappeler des heures sombres de notre Histoire.

La France doit agir, elle qui a toujours eu à cœur de protéger les minorités. Comment accepter que ces abominations soient perpétrées au cœur du berceau du monothéisme, et par conséquent au cœur même de notre civilisation !

Nous sommes confrontés au risque de l’extinction progressive des Chrétiens d’Orient par la violence et l’exil : 1,4 million de chrétiens en Irak en 1990, 400 000 aujourd’hui. 1,1 million en Syrie en 2010, 700 000 aujourd’hui… Pire encore là où les chrétiens ont été chassés par centaines de milliers, notamment dans le nord de l’Irak, tout est fait pour qu’ils ne reviennent plus.

Ne nous résignons pas à une telle fatalité !

La France doit adopter une politique offensive en Irak, en Syrie et ailleurs pour que la présence chrétienne en Orient reste ce témoignage inestimable, cette espérance qui a permis pendant des siècles, la coexistence de plusieurs religions sur une même terre.

C’est cette coexistence qui est aussi menacée sur notre sol !

Les crimes odieux de janvier dernier et du 13 novembre démontrent que dans notre pays, insidieusement, l’obscurantisme gangrène les esprits et ronge le socle républicain.

La peur alimente le repli communautariste et menace notre cohésion nationale. Chrétiens, juifs et musulmans doivent vivre ensemble, en sécurité, et dans la sérénité, c’est cela la France Laïque !

Cette laïcité qui doit tant à l’Évangile !

Cette laïcité ne consiste pas à interdire des affiches en faveur de la promotion d’un concert de soutien aux Chrétiens d’Orient dans le métro parisien !

Cette laïcité ne consiste pas à interdire des sapins ou des crèches à Noël en reniant nos racines!

Nous ne voulons pas d’une France où toute spiritualité, toute religion auraient disparu !

Nous voulons d’une France où chacun est libre de croire ou de ne pas croire, un France où chacun peut vivre librement sa foi dans le respect des valeurs fondamentales de la République !

Je soutiens bien entendu la décision du Président de la République d’intensifier l’action de la France dans la lutte contre l'État islamique. Avant même les attentats du début d’année, nous avions été nombreux à mettre en garde l’opinion publique et à demander qu’une véritable offensive soit enfin menée contre la véritable internationale terroriste qu’était en train de mettre en place Daesh.

Il faut empêcher ce prétendu État islamique d'exporter le conflit dans les pays voisins où se trouvent des minorités chrétiennes tels que le Liban, la Jordanie ou la Palestine.

Il faut reconquérir progressivement des territoires qu'il contrôle, et permettre aux Chrétiens d’Orient de pouvoir regagner ces terres qui sont aussi les leurs.

L'association la plus large possible des grandes puissances mondiales et puissances régionales est une absolue nécessité pour permettre la libération de ces territoires du joug islamiste.

Rien ne sera possible sans la Russie, nous avons là encore perdu trop de temps !

L'engagement de la France est total. Nos armées sont déjà engagées à travers le monde, au Sahel, en Irak, en Syrie ainsi que sur le territoire national.

Nous gagnerons cette bataille sans doute avec nos Famas ou nos Rafales, mais nous gagnerons aussi cette guerre si nous sommes capables d’offrir à notre jeunesse, un espoir, une spiritualité et non pas un matérialisme sans âme !

Cette foi, nous la puiserons auprès des Chrétiens d’Orient !

Ils nous apportent la flamme nécessaire à nos combats futurs !

Cette flamme du bien contre mal, cette flamme de l’Amour de notre prochain qu’ils portent depuis les premiers siècles du christianisme !

Cette lumière qui illumina Paul alors même qu’il allait persécuter les premiers chrétiens de Damas !

C’est cette lumière qui doit nous habiter ce soir !

Je vous remercie.