Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

L’OPECST organise une audition contradictoire sur le problème des soudures de l’EPR de Flamanville


Vendredi 12 juillet 2019

Depuis le début de la construction de l'EPR de Flamanville en 2007, de multiples difficultés sont apparues conduisant à des reports successifs de sa date de mise en service, initialement prévue en 2012 et désormais envisagée en 2022.

Récemment, des défauts ont été identifiés sur plusieurs soudures des tuyauteries de vapeur principales. Ils ont donné lieu, depuis l’alerte de 2015, à différents échanges entre les acteurs impliqués dans le projet et finalement conduit l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) à demander à EDF le 19 juin dernier que toutes ces soudures soient réparées.

Pour évaluer la gestion de ces anomalies et clarifier les raisons qui ont amené les différents acteurs à prendre un certain nombre de décisions, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) organise une audition avec l’ensemble des acteurs engagés dans le chantier de Flamanville :

Mercredi 17 juillet à 17 h 30

au Sénat, Salle Médicis.

Pour répondre aux questions des députés et sénateurs membres de l’Office seront réunis des représentants d’EDF, de Framatome, de l’ASN, de l’IRSN et de la mission de la sureté nucléaire et de la radioprotection du ministère de la transition écologique et solidaire.

Cette audition sera diffusée en direct sur le site internet du Sénat puis disponible en vidéo à la demande.

Elle sera également ouverte à la presse dans la limite des places disponibles. INSCRIPTION PRÉALABLE CONSEILLÉE 


 

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques a pour président Gérard Longuet (Meuse – Les Républicains) et premier vice-président Cédric Villani (Essonne – La République en Marche).

 

    Contact(s) presse :