Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherches sur la dégénérescence rétinienne

8e législature

Question écrite n° 04498 de M. Michel Chauty (Loire-Atlantique - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 05/02/1987 - page 159

M. Michel Chauty attire l'attention de Mme le ministre délégué auprès du ministre des affaires sociales et de l'emploi, chargé de la santé et de la famille, sur les recherches en matière de dégénérescence rétinienne. En effet, cette maladie héréditaire et évolutive des cellules de la rétine atteint environ 35 000 personnes en France. Malgré la gravité de cette affection, la recherche sur ce mal reste encore faible. Aussi, il lui demande quels sont les efforts que compte développer le Gouvernement pour lutter contre cette maladie, dite rétinite pigmentaire.



Réponse du ministère : Santé et famille

publiée dans le JO Sénat du 26/03/1987 - page 463

Réponse. -Devant le dynamisme de l'association française Retinitis pigmentosa pour aider les familles et encourager la recherche, le ministère chargé de la santé et de la famille a déjà, dans le courant de l'année 1986, apporté son soutien financier à ce jeune mouvement en vue de permettre à certains de ses représentants de participer à un congrès international sur la recherche et ainsi de connaître les orientations à privilégier à l'avenir afin de trouver une prévention ou un traitement à cette affection. Par ailleurs, le directeur général de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale a été saisi officiellement pour que cet organisme soutienne les travaux de recherche qui lui seraient soumis. Déjà, dans le cadre de l'unité U 86 de l'Hôtel-Dieu ont été recensés un certain nombre de travaux d'origine jusque-là inconnue. D'autres programmes dans les domaines génétique et immunologique devraient être élaborés par les chercheurs et soumis a` cet organisme. En outre, le ministère chargé de la santé et de la famille est prêt, comme il l'avait déjà souligné aux représentants de l'association, à étudier en vue d'une aide financière les programmes de recherche en épidémiologie et en santé publique qui lui seront présentés et qui auront reçu l'aval du comité scientifique de cette association.