Allez au contenu, Allez à la navigation

Influence des rythmes familiaux sur le comportement et sur les rythmes biologiques de l'enfant: bilan d'étude

8e législature

Question écrite n° 05879 de M. Louis Virapoulle (La Réunion - UC)

publiée dans le JO Sénat du 30/04/1987 - page 656

M.Louis Virapoullé demande à M. le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la jeunesse et des sports, de bien vouloir lui préciser la suite réservée aux conclusions d'une étude réalisée en 1985 pour le compte de son administration par l'Assicom (Association pour le développement des sciences de la vie et de la communication) portant sur l'influence des rythmes familiaux sur le comportement et les rythmes biologiques de l'enfant (chap. 34-03 Etude générale).



Réponse du ministère : Jeunesse et sports

publiée dans le JO Sénat du 16/07/1987 - page 1127

Réponse. -L'étude réalisée en 1985 pour le compte de l'administration de la jeunesse et des sports par l'Assicom (Association pour le développement des sciences de la vie et de la communication) a abouti à la rédaction du rapport ci-joint intitulé : " Méconnaissance de certaines lois biologiques dans l'organisation et le fonctionnement du système éducatif français ". L'objectif de ce travail était de contribuer à l'évolution progressive des mentalités, en apportant un certain nombre d'informations irréfutables sur la nécessité de respecter certaines règles fondamentales de chronobiologie dans le développement des enfants. Ce document a fait l'objet d'une large diffusion auprès des directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports, qui l'ont ensuite répercuté auprès des élus et des responsables associatifs locaux. Il a également fait l'objet d'une information en direction des grandes associations nationales. Les conclusions de ce document ont été reprises avec des applications variables dans la mise en place de l'opération " Aménagement du temps scolaire " (200 000 enfants en 1985-1986, 300 000 enfants en 1986-1987), et dans le lancement de l'opération " Contrats bleus " dès la prochaine rentrée scolaire de septembre 1987 (plus d'un million d'enfants seront concernés). Toutes ces actions visent à proposer aux enfants de six à douze ans des activités sportives et culturelles qui prendront mieux en compte leurs rythmes de vie, avec des répercussions positives sur leur équilibre général, leur santé, et leurs résultats scolaires.