Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir du cheptel bovin européen

8e législature

Question écrite n° 07491 de M. Albert Voilquin (Vosges - U.R.E.I.)

publiée dans le JO Sénat du 20/08/1987 - page 1308

M.Albert Voilquin attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture sur l'interrogation que se posent des économistes concernant une pénurie éventuelle de viande bovine en Europe, au-delà de 1990. En effet, les excédents des dernières années ont été la conséquence des abattages de vaches liés à la politique des quotas laitiers, puisque la production de viande bovine de la Communauté européenne est issue, pour les trois quarts, du cheptel laitier, cheptel qui, en dix ans, aura subi une réduction de 30 p. 100. L'analyse du problème conduit à prévoir une forte baisse de la viande rouge en France et en Europe dès 1990. Selon certains, la réduction de production serait, par rapport à 1986, de 15 p. 100 en France, et de 10 p. 100 en Europe. La production de la C.E.E. serait donc insuffisante et ne pourrait donc plus satisfaire les besoins de consommation de l'époque s'ils sont les mêmes que présentement. Il lui demande si les instances nationales se préoccupent de ce problème, et si des études sont conduites pour éviter une pénurie éventuelle de viande en Europe, à moyen terme.



La question est caduque