Allez au contenu, Allez à la navigation

Présence des gendarmes en zone touristique lors de la période estivale

8e législature

Question écrite n° 07785 de M. Marcel Vidal (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 24/09/1987 - page 1494

M.Marcel Vidal appelle l'attention de M. le ministre de la défense sur la présence des gendarmes en zone touristique lors de la période estivale. En effet, à ce moment de l'année, les départs en congés sont la cause d'une baisse notoire des effectifs, pour des interventions plus nombreuses. Il lui demande quels moyens pourraient être engagés afin de remédier à cette situation.



Réponse du ministère : Défense

publiée dans le JO Sénat du 05/11/1987 - page 1755

Réponse. -Aux termes de l'instruction relative aux permissions des militaires et de la circulaire d'application à la gendarmerie, les gendarmes en service sur le territoire métropolitain doivent pouvoir bénéficier d'une permission de vingt-huit jours consécutifs pendant les vacances scolaires d'été. Il convient cependant de concilier cette faculté avec la nécessité de maintenir la capacité opérationnelle des unités. C'est pourquoi des mesures d'étalement sont prises, permettant ainsi de garder les deux tiers des effectifs réalisés présents en toutes circonstances. L'afflux estival de population dans les zones touristiques et l'accroissement considérable des missions qui en résultent conduisent à mettre sur pied, chaque année, un dispositif adapté aux besoins. C'est ainsi que, pendant l'été 1987, 3 500 gendarmes issus de vingt-deux escadrons de gendarmerie mobile et de trente-trois pelotons de gendarmes auxiliaires sont venus renforcer l'action des unités localesles plus chargées.