Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de l'Office universitaire et culturel français en Algérie

8e législature

Question écrite n° 08182 de M. Olivier Roux (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 22/10/1987 - page 1650

M.Olivier Roux attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l'Office universitaire et culturel français en Algérie, dont l'avenir semble menacé. En effet, les autorités d'Alger ont fait connaître leur volonté de récupérer les trois lycées français d'Alger, d'Oran et de Constantine, ainsi que les jeunes Algériens qui y poursuivent leurs études, ces derniers devant être transférés dans des établissements algériens à vocation internationale. Il lui demande en conséquence de bien vouloir, d'une part, lui communiquer le pourcentage d'élèves français et d'élèves algériens scolarisés dans les trois lycées en cause, et, d'autre part, lui préciser la position de la France sur la situation de l'O.U.C.F.A., à la suite des négociations entreprises à ce sujet avec le gouvernement algérien depuis l'été dernier.



La question est caduque