Allez au contenu, Allez à la navigation

Lycée français d'Alger

9e législature

Question écrite n° 09806 de M. Xavier de Villepin (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 17/05/1990 - page 1048

M. Xavier de Villepin attire l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères, sur la situation du lycée français d'Alger, à Ben-Aknoun. Compte tenu des accords provisoires passés avec le Gouvernement algérien, il demande si, pour éviter toute nouvelle situation de crise, comme celle rencontrée pour le lycée Descartes, nous prévoyons l'acquisition d'un terrain à Alger pour implanter un lycée français permettant d'assurer de façon définitive la scolarité des enfants de nos compatriotes.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 20/09/1990 - page 2043

Réponse. - Le département souhaite que l'installation de (O.U.C.F.A. au lycée français de Ben-Aknoun n'ait qu'un caractère provisoire, conformément aux accords passés avec le gouvernement algérien. Notre ambassade à Alger a reçu mandat d'examiner avec ses interlocuteurs la possibilité d'aboutir rapidement à une implantation définitive et sûre.