Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'écoles consulaires ou diplomatiques

9e législature

Question écrite n° 14222 de M. Olivier Roux (Français établis hors de France - UC)

publiée dans le JO Sénat du 14/03/1991 - page 508

M. Olivier Roux demande à M. le ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères, si, en vue de donner une nouvelle impulsion à la carrière diplomatique et permettre une meilleure adaptation des agents de son département à leurs fonctions, il envisage la création d'écoles consulaires ou diplomatiques.



Réponse du ministère : Affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 26/09/1991 - page 2075

Réponse. - Il existe un réél besoin d'approfondir la formation professionnelle spécifique des agents du ministère des affaires étrangères. Deux projets sont actuellement élaborés en ce sens : celui d'une école consulaire - qui ouvrira en 1992 à Nantes - et celui d'un institut diplomatique. On peut noter que la plupart des administrations diplomatiques européennes disposent déjà d'institutions permanentes de formation professionnelle. L'école consulaire traitera notamment des matières spécialisées telles que l'état civil, les actes notariés, la délivrance de visas, la comptabilité. Elle accueillera - pour une formation à l'entrée dans un ministère ou pour des stages de formation continue - en priorité des agents des catégories B et C. Des personnels en détachement au ministère y seront également formés. Ce centre de formation aura aussi pour mission de favoriser les stages extérieurs dans d'autres organismes publics et privés dont l'activité concerne les affaires consulaires (mairies, préfectures, tribunaux, affaires maritimes, notaires). Le projet d'institut diplomatique verra ses contours précisés à la fin de l'année 1991. L'institut aura vocation à préparer à l'exercice des différents emplois diplomatiques, par une formation intensive de haut niveau. Il pourra également favoriser des échanges et des études dans le domaine diplomatique, au-delà des frontières du ministère.