Allez au contenu, Allez à la navigation

Menaces de délocalisation de l'entreprise Thomson-Sintra (Arcueil)

10e législature

Question écrite n° 11076 de M. Jacques Carat (Val-de-Marne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 08/06/1995 - page 1211

M. Jacques Carat attire l'attention de M. le ministre du travail, du dialogue social et de la participation sur les projets de délocalisation de Thomson-Sintra Activités sous-marines. L'entreprise, qui exerce actuellement son activité sur trois sites (Arcueil, Brest, Sophia-Antipolis), envisage de transférer l'ensemble des activités d'Arcueil sur les deux autres sites. Cette délocalisation, qui intervient après plusieurs restructurations accompagnées de plans sociaux, fait peser de nouvelles menaces sur l'emploi (réduction d'effectifs dans l'entreprise à l'horizon 1997, recherche de reclassement sans réelles garanties pour les salariés d'Arcueil ne pouvant s'installer en province). Il demande donc que le Gouvernement, qui affiche sa volonté prioritaire de lutter contre le chômage, intervienne auprès de la direction de Thomson-Sintra Activités sous-marines, pour empêcher une délocalisation aux graves conséquences sur l'emploi.



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.