Allez au contenu, Allez à la navigation

Travaux immobiliers de l'université de Limoges

10e législature

Question écrite n° 14847 de M. Michel Moreigne (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 04/04/1996 - page 781

M. Michel Moreigne attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur les inquiétudes profondes des étudiants et des conseils de l'université de Limoges quant à l'exécution du contrat de plan Etat-région 1994-1998. Les travaux immobiliers indispensables à cette université généraliste, structurante pour une région très défavorisée, prennent un retard important. Les conclusions d'une récente expertise ministérielle ne laissent pas d'inquiéter, alors que l'université étouffe dans des locaux aux capacités très insuffisantes en droit-lettres et sciences. La réalisation rapide de l'ensemble des études et projets architecturaux (droit, lettres, sciences), le lancement et l'achèvement des nouveaux locaux dans des délais rapides peuvent-ils être précisés, avec un calendrier précis pour chaque opération, et ainsi apaiser les inquiétudes des étudiants et de la direction de l'université.



Réponse du ministère : Éducation

publiée dans le JO Sénat du 01/08/1996 - page 1990

Réponse. - Au contrat Etat-région 1994-1998 de la région Limousin sont inscrites les opérations de création d'un département d'IUT de maintenance industrielle à Tulle, la localisation des premiers cycles de droit en centre-ville de Limoges, l'aménagement des campus universitaires et une extension de l'UFR de sciences. Le département d'IUT maintenance industrielle a ouvert à la rentrée 1995 dans des locaux provisoires. La construction des locaux définitifs doit commencer avant l'été. En ce qui concerne la création de locaux au centre-ville pour les premiers cycles de droit, la décision d'expertise autorisant le lancement des études vient d'être signée. Celles-ci seront menées dans les meilleurs délais par le rectorat de l'académie de Limoges, qui assurera la maîtrise d'ouvrage de cette opération. Pour procéder à l'aménagement des campus, la rénovation des voiries et la création de nouvelles places de parking seront mises en oeuvre. Les crédits afférents ont été mis en place au printemps 1996 auprès du préfet de région. Les travaux pourront être réalisés au cours de l'été. Enfin, l'extension prévue pour l'UFR de sciences est susceptible d'être programmée à partir de 1997, en fonction des priorités qui seront déterminées au niveau régional.