Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation des archivistes

10e législature

Question écrite n° 18544 de M. Emmanuel Hamel (Rhône - RPR)

publiée dans le JO Sénat du 31/10/1996 - page 2813

M. Emmanuel Hamel signale à M. le ministre de la culture la proposition faite dans le rapport sur les Archives de France remis à monsieur le Premier ministre le 20 juin 1996 d'" adapter la formation des archivistes aux nouveaux besoins, en organisant une filière préparant aux emplois de responsabilité archivistique dans les entreprises et en développant les enseignements juridiques, administratifs, économiques et sociaux ". Il lui demande quelle est sa réaction face à cette utile proposition et s'il envisage de prendre rapidement et concrètement des mesures en ce sens.



Réponse du ministère : Culture

publiée dans le JO Sénat du 26/12/1996 - page 3496

Réponse. - En dehors de l'Ecole nationale des chartes qui prépare aux concours de l'Ecole nationale du patrimoine pour le recrutement des conservateurs de l'Etat du patrimoine et des conservateurs territoriaux, dans la spécialité archives, des universités en France organisent des formations diplomantes, plus particulièrement spécialisées en archivistique, en complément des filières documentaires, et délivrent des diplômes des niveaux baccalauréat plus deux à baccalauréat plus cinq. Les titulaires de ces diplômes peuvent soit présenter des concours de la fonction publique de l'Etat, ou de la filière culturelle territoriale, soit être recrutés dans les entreprises privées pour leur service d'archives. Au titre de la formation continue, il convient de préciser que les formations organisées par la direction des Archives de France sont ouvertes à l'ensemble des archivistes. La question générale de la formation des archivistes est, en tout état de cause, incluse dans la réflexion en cours sur les suites du rapport de M. Braibant.